CE N’EST PAS LA FÊTE AU CINÉMA...

Durée de lecture
1 minute
Avancement

CE N’EST PAS LA FÊTE AU CINÉMA...

Vaison-la-Romaine
17 Octobre 2020 - 15:44
1 commentaires

Le Florian

Les temps sont difficiles pour les cinémas. Mais Myléne Rolland, au Florian, ne baisse pas les bras.

« C’est un peu la catastrophe ! Les gens commençaient à revenir, les vacances de Toussaint s’annonçaient bien... et les dernières annonces du gouvernement mettent tout par terre » explique Myléne Rolland, patronne du cinéma le Florian à Vaison et de l’Arlequin à Nyons.

En effet avec le confinement nocturne des 9 métropoles annoncé jeudi soir, ce sont 1900 écrans qui vont rester noirs à partir de 21 h, soit une perte d’activité pour eux de 40 %, soit surtout le décalage par les distributeurs des grandes sorties attendues : « Adieu les cons », « Peninsula » programmées à partir du 21 octobre risque d’en faire les frais sans compter les décalages des blockbusters américains...

« Je suis dans le brouillard pour mon programme à partir du 27 octobre : j’ai quatre titres en attente et je ne peux pas indéfiniment reprogrammer les derniers films à succès comme “Antoinette dans les Cévennes”.

Avec une baisse de chiffre d’affaires à ce jour de 40 %, les perspectives sont plutôt sombres d’autant que la période d’octobre, novembre, décembre génère d’habitude quasiment 50 % des recettes.

Avec ses huit salariés, dont 3 apprentis, Mylène fait le maximum pour faire vivre “ce bel outil”. Elle a pu obtenir une aide du fonds de solidarité, le chômage partiel pendant le confinement et un prêt garanti par l’Etat, mais “qui est déjà presque fondu”. Reste une aide du Centre National du Cinéma qui devrait arriver pour l’aider à garder la tête hors de l’eau.

Mais Mylène veut garder le moral envers et contre tout. “On me soutient : j’ai pu sauver les scolaires, les cinés petits déjeuners et les cinés goûters, les soirées à thème. Et ce qui me tient, ce sont tous les spectateurs qui aiment le cinéma, me le font savoir et ce côté personnel, cette relation presque intime qui nous lie. Ça m’aide moi et mon équipe ».

Alors, chiche, continuons à soutenir le cinéma, « quoiqu’il en coûte » !

 

G Lairderien

There is 1 Comment

Nous remercions Mylène pour le combat qu'elle a mené afin de conserver un cinéma sur Vaison la R, et quel cinéma!! Nous devons soutenir Mylène et aller au ciné le plus souvent possible.Merci encore et bon courage.
X