LE PROVENÇAL EST TOUJOURS BIEN VIVANT

Durée de lecture
1 minute
Avancement

LE PROVENÇAL EST TOUJOURS BIEN VIVANT

Saint-Léger-du-Ventoux
07 Juin 2021 - 21:21
0 commentaires

Un après-midi festif organisé autour de Jean-Henri Fabre par le Félibrige a mis à l’honneur les enfants et les créations musicales en provençal.

Samedi après-midi, le Félibrige et l’Escolo dó Ventour organisaient au Jardin singulier une manifestation autour de Jean-Henri Fabre, « Moussu Jan-Enri », qui en plus d’avoir été entomologiste, était également poète et compositeur. Elle a réuni plus d’une centaine de personnes, malgré l’isolement du lieu.

Après une randonnée découverte, les élèves des classes Cham du collège Joseph d’Arbaud et ceux du cours de Provençal du lycée Jean-Henri Fabre ont présenté un charmant spectacle, chantant ou lisant des textes en provençal du chercheur. Ils étaient accompagnés de leurs professeurs Thibaut Plantevin, et Simon Calamel.

Après-midi provençal organisé par le Félibrige

Pour montrer le dynamisme de la langue provençale, le Félibrige avait commandé à trois compositeurs des pièces pour accompagner des textes de Jean-Henri Fabre. Ils ont été créés en « première mondiale » samedi à Saint Léger du Ventoux. Les trois compositeurs sont Fabien Barcello, d’Aix-en-Provence, Thibault Delbart de Bédoin, et Thibaut Plantevin de Mazan. Les trois compositions ont été interprétées par Mikhael Picconne, baryton, accompagné au piano par Lucie Favier.

Après un entracte-goûter, la manifestation a été clôturée par l’ensemble vocal l’Anen et leur spectacle « Bestouleto encantado », mettant en lumière deux vauclusiens qui partagent l’usage de la langue provençale dans leurs créations poétiques ou musicales, Jean-Henri Fabre et le chanoine Emmanuel Bernard.

X