LA SOLIDARITE INTERCOMMUNALE MISE À MAL PAR LA POSITION DE VAISON-LA-ROMAINE

Durée de lecture
5 minutes
Avancement

LA SOLIDARITE INTERCOMMUNALE MISE À MAL PAR LA POSITION DE VAISON-LA-ROMAINE

Intercommunalité Vaison-Ventoux
18 Juillet 2019 - 15:19
12 commentaires
Communiqué

Les caractères en gras sont en gras dans le communiqué.
La rédaction

Communiqué de la communauté de communes Vaison-Ventoux

En conseil communautaire du 17 juillet 2019, les élus de l’intercommunalité Vaison Ventoux ont voté à l’unanimité une motion pour faire entendre qu’ils n’approuvent pas la future répartition des sièges à l’intercommunalité et qu’ils regrettent fortement le manque de solidarité des élus de Vaison-la-Romaine.

A compter des prochaines élections municipales, le nombre de représentants de chaque commune au sein du conseil communautaire va changer. Plusieurs hypothèses de répartition étaient possibles. Le scénario souhaité par le conseil communautaire et 18 communes du territoire permettait à la Ville de Vaison-la-Romaine de passer de 5 sièges aujourd’hui à 12 sièges à compter de mars 2020, tout en assurant à cinq communes (Séguret, Saint-Romainen-Viennois, Roaix, Puyméras et Villedieu) de conserver un deuxième délégué communautaire.

Une proposition que la commune de Vaison-la-Romaine n’a ni souhaité débattre avec les autres maires, ni voulu retenir. En votant pour le scénario de droit commun qui lui attribuait 14 sièges au lieu des 12 proposés par l’intercommunalité, la commune-centre a voulu privilégier une logique comptable, qui n’a pourtant aucune incidence sur le quotidien des Vaisonnais. En revanche, ce choix a un réel impact pour cinq autres communes du territoire qui ne disposeront que d’un seul délégué et dont la tâche sera ainsi complexifiée. Les élus vaisonnais ont fait fi de la difficulté des petites communes à être présentes sur tous les fronts pour suivre les dossiers, en ayant des moyens humains et budgétaires de plus en plus limités. Cela, alors même que les délégués communautaires de la majorité vaisonnaise ont plusieurs fois été tous absents au conseil communautaire, et en ce 17 juillet une fois de plus.

Ils estiment par ailleurs inquiétant que la Ville de Vaison-la-Romaine puisse tenir des propos laissant penser que la commune ne peut se faire entendre aujourd’hui au sein de l’intercommunalité, alors même que sa majorité vote favorablement les décisions de la communauté de communes depuis des années et que son maire en est vice-président.

L’intercommunalité a toujours servi l’intérêt des Vaisonnais en votant des décisions cruciales pour leur avenir, avec des investissements majeurs parmi lesquels : le déploiement de la fibre, le développement de la ZA des Ecluses ou le soutien apporté dans le cadre du financement du centre de secours. L’intercommunalité n’a pas hésité à élargir son champ de compétences dans l’intérêt des Vaisonnais, pour construire la caserne de gendarmerie ou l’aire d’accueil des gens du voyage dont la réalisation s’imposait légalement à la Ville de Vaison. Le SCOT reconnaît le rôle primordial de Vaison dans le bassin de vie et, à travers ce schéma, les villages ont accepté de freiner leur développement afin de préserver la commune-centre.

Ils rappellent que Vaison-la-Romaine, comme les 18 autres communes du territoire, tire des bénéfices indéniables de la coopération intercommunale, qui ne fonctionne pas que dans un sens, mais bien dans le sens de l’intérêt collectif. L’intercommunalité a toujours servi l’intérêt des Vaisonnais, alors même que le nombre de représentants était de 5 ces dernières années. La logique comptable seule ne fait pas le résultat. La solidarité à l’échelle intercommunale produit bien plus au profit de la population du territoire


Lire le texte intégral de la motion

There are 12 Comments

Depuis le début du mandat le maire de Vaison joue solitaire. Il n'est absolument pas présent à la Communauté des Communes. L'idée du Président de l'interco est de rendre plus équitable la représentation. La loi permet un ajustement. Avec l'ajustement, Vaison passerait de 5 à 12 représentants. Avec la loi sans ajustement, Vaison passerait de 5 à 14, en même temps que les autres communes perdraient 5 délégués. Entre 12 et 14, personne ne pourra dire que la différence de représentation est capitale ; alors que pour un village comme Villedieu, passer de 2 à 1 représentant, c'est très dommageable pour la qualité de la représentation et du travail. Mais le maire de Vaison, contre l'unanimité des délégués de la communauté des commune, est encore dans le calcul politicien, et dans le mépris des autres. Il a beau faire croire qu'il défend sa ville, c'est faux ! En se positionnant ainsi, il met à mal la collaboration entre Vaison et tous les autres. N'oublions pas que l'Interco a plusieurs compétences qui nous touchent directement. Le développement économique, le tourisme, la petite enfance en autres. Vivement 2020 !

En tant que vaisonnais je suis ravi qu’enfin justice soit rendue. Sous représentés jusqu’à aujourd’hui. Enfin les vaisonnais qui représentent 40% de la population de la COPAVO vont avoir 40% des sièges. Le législateur a voulu une juste répartition des sièges en fonction du poids démographique. C’est ce qui aurait du être le cas depuis toujours ! L’injustice est réparée. Enfin !

Comment peut-on prétendre être sous représenté alors que les membres Vaisonnais de l'interco ne sont jamais au complet lors des réunions?

Salir le maire de Vaison c'est jouer contre les vaisonnais. Je trouve ce message des dirigeants de l'intercommunalité très agressif et hostile à l'égard du maire. La municipalité n'a fait qu'appliquer si je comprends bien les nouvelles règles de droit commun et rendre à Vaison la place qu'elle occupe de fait dans l'intercommunalité. Ce genre de polémique et de gueguerre tellement éloignée de nos préoccupations a ruiné la classe politique.

Je ne vois pas en quoi l'explication des élus de l'interco salit le maire de Vaison. Celui-ci n'a besoin de personne pour se salir lui-même. Ses positions ne sont dictées que par l'ambition politique. Il en devient une caricature. Et plutôt qu'oeuvrer pour Vaison et les Vaisonnais, ce "politicard" professionnel isole sa ville et ses habitants du reste des institutions . Pas seulement des membres de l'interco.

Non, le communiqué de la communauté de communes n'est pas du tout agressif et salissant. Tout comme votre commentaire. Quel acharnement ! Vous êtes effrayant.

14 moins 12 égale 2. Cinq communes impactées, je pense qu'il y a là une totale mauvaise foi de la part de l'interco. On nous prend vraiment pour des imbéciles qui ne savent pas compter. Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage. Arrêtons cette mascarade politicienne et rendons à Vaison sa vraie place!

Monsieur LINDIEN84 se trompe dans son commentaire "Comptable". La différence de 2 sièges pour Vaison impacte bien 5 petites communes en application de la loi ; voir le code général des collectivités territoriales ou sinon google. Avant d'insulter les gens il faut vérifier les réalités.

Selon l'hypothèse choisie par les élus, le NOMBRE TOTAL de conseillers communautaires varie? Nous aurions du le préciser. Nos excuses

, le legislateur est le responsable d'une telle cacophonie politicienne ; en bref on doit faire comme le droit commun mais on peut s'y deroger , avec pour consequence des situations controversés ! d autre aprt je tiens a signaler que les realisations enoncées par l'interco ont été decidées et actées par l'ancienne interco sous l'egide d'un president maire de vaison, alors durand et cie, soyez plus objectif svp
X