Article suivant
CARNET

200 PERSONNES, UNE CENTAINE DE PROPOSITIONS À L’ATELIER PARTICIPATIF DE SOPHIE RIGAUT

Durée de lecture
12 minutes
Avancement

200 PERSONNES, UNE CENTAINE DE PROPOSITIONS À L’ATELIER PARTICIPATIF DE SOPHIE RIGAUT

Vaison-la-Romaine
22 Novembre 2019 - 19:58
21 commentaires

Le premier atelier participatif organisé par Sophie Rigaut, candidate aux prochaines élections municipales, sur le thème « Vaison ville verte » a eu lieu jeudi soir au village de vacances Léo Lagrange. Il avait pour objectif de recueillir les souhaits des participants pour élaborer son programme. Environ 200 personnes y ont participé, et plus d’une centaine de propositions ont été exprimées.

La réunion a eu lieu dans la salle de spectacle du village vacances. Sophie Rigaud a pris très brièvement la parole pour expliquer la démarche, souhaitant un débat « riche et constructif », sous forme d’atelier parce que ce sont les participants qui s’expriment. Elle a mentionné que les thèmes avaient été choisis en tenant compte de ses rencontres avec les habitants.

L’animateur, Emmanuel Brugvin, un professionnel extérieur à l’équipe de la candidate, a rappelé « les règles du jeu » : il s’agit uniquement de faire des propositions, toutes les idées sont bonnes à exprimer, et elles seront publiées. Une « rapportrice » était en charge de noter les idées exprimées sur des post-its. Tout cela est très habituel dans les grandes entreprises et est utilisé pour les réorganisations ou autres évolutions. L’animateur synthétisait les interventions et faisait approuver cette synthèse par l’intervenant

Dans la pratique, le public a globalement joué le jeu, même si quelques-uns sont intervenus pour des constatations sans proposer de solutions. Il n’y a pas eu de discussions entre intervenants du public, et les échanges ont tous été calmes et courtois.

La réunion a été divisée en quatre parties, portant sur les déplacements, l’alimentation, la gestion des déchets, l’urbanisme.

Les déplacements sont globalement demandés plus « doux », avec une place faite aux vélos, des parkings pour eux, le respect des règles de stationnement… en tout une trentaine de propositions, qui parfois se recoupent.

Le deuxième sujet abordé traitait de l’alimentation. Les circuits courts et la défense des surfaces agricoles ont été demandés, avec le manger local et des idées pour lutter contre le gaspillage, avec une vingtaine de propositions.

Il a ensuite été question de l’urbanisme, avec l’expression du besoin de revitaliser le centre-ville, défendre les petits commerçants, économiser l’énergie et en produire…, au total une trentaine de propositions exprimées.

La gestion des déchets a été le dernier thème abordé, avec principalement une demande de réductions, de retraitement par compostage ou méthanisation, et de recyclage, une trentaine de propositions là aussi.

L’animateur a ensuite donné la parole au public pour connaître son point de vue sur cet atelier, qui a été chaleureusement apprécié, de « très chouette » à « que ce ne soit pas qu’en période électorale », applaudi.

Sophie Rigaut a conclu l’atelier en précisant qu’il y aurait un autre atelier de ce type le 12 décembre sur le thème "Vaison Ville pour tous", et qu’elle continuerait une fois élue, « cette démarche qui met en valeur une démocratie globale ».

Les résultats de l’atelier seront publiés sur http://sophierigaut.fr/ et diffusés.

Article suivant
CARNET

There are 21 Comments

Hier soir j’y étais. C’est une très belle démarche dans une campagne électorale. On était loin des meetings politiques ou des grands-messes. Enfin la parole donnée aux citoyens. C’était vraiment un moment de liberté de pensée, de parole et d’expression. Le thème abordé, Vaison une ville verte, a été évoqué sous 4 angles. Tout le monde s’est exprimé. De très bonnes pistes sont, selon moi, sorties des interventions. Je pense que l’on entre dans une nouvelle façon de faire de la politique. On doit décider collectivement. Sans préjugés a priori, et sans esprit partisan. Merci Sophie Rigaut pour votre méthode. Un très bel exemple d’écoute, que devraient suivre nombre de nos dirigeants. Et merci pour ce moment. Je viendrai à coup sûr au prochain atelier !

Vous avez raison Lucie, on ne peut plus tout décider dans un bureau au 1er étage d'une mairie. Je n'étais malheureusement pas à ce rassemblement, mais mon voisin y était. Ce matin, il m'en a parlé. Il découvrait notre conseillère départementale. Visiblement, il était vraiment satisfait de la méthode. Il est intervenu, et il a été entendu. Nous irons ensemble au prochain rendez-vous.

Grand moment de vraie démocratie où chacun peut apporter sa pierre à l'édifice. Une démarche innovante comme les propositions recueillis auprès des Vaisonnais. Mme Rigaut continuez comme cela et notre ville se réveillera ! Merci encore et rendez-vous au 12 décembre !

Le site est à l'abandon; depuis des mois LOL !

De tous les post-IT que je vois rien de bien neuf puisque tout ou presque est déjà en place depuis quatre ans. Graine d’ecocitoyen dans les écoles (mon petit fils suit le programme), vasio bus, développement et promotion du vélo, jardins partagées, etc. Les critiques sur le PLU sont à mourir de rire (ou à pleurer selon ..) puisqu’il date de 2011 et ce sont les amis de Mme Rigaut qui l’ont voté . Enfin sur la parole rendue aux citoyen : quand je pense aux multiples réunions de quartiers organisées chaque année depuis 2014 je me demande bien ce qu’on rend et a qui. Rien de neuf en quelque sorte. Poudre de perlimpinpin faisait remarquer qui l’on sait. Que les citoyens s’expriment et donnent leur avis c’est formidable. Et ça existe à Vaison enfin depuis... 2014. Permanence du maire incluse. Du recyclage oui.

L'intention d'écouter, dire que l'on écoute, et entendre les citoyens, c'est trois choses différentes. Hier soir, visiblement, à voir les réactions ici, ou dans Vaison, les gens ont apprécier d'être entendus. Ceci c'est indéniable. Et critiquer la volonté d'entendre les citoyens sur un sujet aussi important, c'est faire de la politique politicienne. Ce qui n'a plus lieu d'être. Un nouveau souffle de démocratie arrive sur notre ville, ceci c'est indéniable.

Depuis 15 ans à Vaison c est la première fois qu on me demande mon avis. Commentaire entendu hier soir hors micro " nous allons passer de la monarchie à la république".

Il a été question du Vasio bus : les participants se sont plains de ne pouvoir faire que l’aller ou le retour, et des retards ou des suppressions du service. Pour le PLU, il y a une différence fondamentale entre dire « Je vous ai invité pour vous dire ce que j’ai décidé pour la modification Numéro 6 du PLU » et demander « Que voulez-vous comme urbanisme ? ». J’espère que vous la voyez. La majorité municipale a eu 5 ans pour revenir sur ce PLU, ce qu’elle n’a pas fait, préférant des modifications au grès des demandes des promoteurs immobiliers. À remonter dans le passé, vous allez bientôt accuser Sophie Rigaut d’avoir cassé le vase de Soissons. Les jardins partagés sont un champ de mauvaises herbes à l’abandon. Mis en place par la municipalité précédente, ils étaient utilisés lors de l’arrivée de la municipalité actuelle. Pas de quoi se vanter. Les réunions de quartier ? Des réunions où sont soigneusement évités ceux qui pourraient contester, jamais publiées dans la presse pour que tout se passe discrètement en petit comité manipulable. Et tant qu’à parler des quartiers, vous allez vous féliciter de la réussite des comités de quartier ? Pour les vélos, quel développement ? Une course cycliste (remarquable, mais organisée par une association). La municipalité n’y est pour rien. Ah si, elle fournit la place Montfort ! Alléluia ! Quelle municipalité extraordinaire, formidable, géniale, elle prête une place. Jamais aucune municipalité ne fait ça dans le département ! que dis-je ? Dans la France ! Dans le monde ! Dans l’Univers !

Vaisonàcoeur, Vois ne méritez pas votre pseudo. J'ai remonté un peu vos productions et elles vont toutes dans le même sens. Ce n'est pas Vaison que vous avez à coeur mais son maire. Uniquement. Je vous suggère donc de vous renommer Perilhouàcoeur. Doit-on au passage vous rappeler que l'équipe actuelle n'est en place que grâce à une petite cinquantaine de voix? Et qu'iI est donc un peu présomptueux de vous présenter comme LA personne qui a Vaison dans son coeur, sous-entendu inversement aux autres? Je titrait "obnibulé(e)" car votre aveuglement et votre obsession à vouloir défendre à tout prix le maire et son bilan vous ont empêché(e) de comprendre cet article. Les post'it sont les SUGGESTIONS DES PARTICIPANTS, des bases de travail, mais pas le programme de Madame RIGAUT. Pas plus qu'un état des lieux. Vous semblez aussi vouloir faire croire que la démocratie a été instaurée dans notre ville en 2014. Je suis né à Vaison, il y a plus de 60 ans, et je n'ai jamais ressenti une quelconque oppression, une quelconque volonté de confiscation de la parole des administrés, et ce, quelle que soit l'étiquette politique de ses différents maires: Théo Desplans, Yves Meffre, André Thès, Patrick Fabre, Claude Haut, Pierre Meffre, voire même votre chouchou! Alors si vous avez autant Vaisonàcoeur que voulez bien le dire, vois devriez être ravi(e) de voir que des Vaisonnais sont près à s'investir pour leur ville.

C’est vrai que JMF PIERRE DURAND MOUCHECROTTE et vous même êtes omnibules par l’objectivité et par le constructivisme. Je précisais juste que tout ce qui est évoqué existe déjà en matière d’outil démocratique. Les réunions sont libres d’accès et les invitations dans la plupart des boîtes aux lettres ... la perfection n’est pas de ce monde. Quant a la modif du PLU qui semble vous tenir à cœur chère Odile l’enquête publique vient de commencer (j’étais à la réunion) et donc le maire nous a pas présenté ce qu’il allait faire... allez donc voir l’enquêteur il est en mairie. Enfin autant tenter de convaincre le mur de mon salon ou de parler à ma table de chevet. Les vaisonnais ne sont pas dupes. Perlimpinpin en poudre ! Et contre vérités ne font pas force de loi.

Qu'ai-je à voir là dedans? Même si je trouve la proposition de'Loulle' ( le changement de pseudonyme) plutôt pertinente. LOL!

Il y a des pays où l’on fait voter les morts, et où l’on prête des propos qu’ils n’ont pas tenu, à ceux qui étaient présents. Quand on a rien à dire, on ferait mieux de la « fermer » (Pierre Dac) Écoutez, regardez et participez plutôt à cette leçon de démocratie.

Non ! L'épouse d"un copain était ĺà. 130 à 140 personnes présentes, chiffre échangé à l'apéritif par des élus d'opposition eux-mêmes. La Gazette, vous avez arrondi à la centaine supérieure. Bon, si tout le monde était traité de la manière, pourquoi pas. Mais, je ne suis clairement pas pour cette équipe socialiste qui a tout critiqué depuis 6 ans, et j'avais remarqué, pour la réunion de bilan de Perilhou, que la Gazette se voulait précise à une personne prés. Je vous laisse juge avec la fin de l'article sur cette réunion de bilan, ci-dessous. La Gazette aurait-elle un parti pris ? "Pour éviter toute discussion sur le nombre de présents, voilà comme nous avons compté. Il y avait onze rangées de sièges. Elles comptaient respectivement 10, 12, 11, 9, 9, 11, 10, 9, 12, 9, 8 auditeurs, dont quatre correspondants de presse. Il y avait aussi deux fonctionnaires en service, non comptés."

"Pour éviter toute discussion" dites vous lol ! Personne n'était là pour compter, sauf la presse pour l'information. Les gens étaient là pour s'exprimer. Ce qu'ils ont fait d'ailleurs. Si l'amie de votre copain ou votre petit copain, ou qui sais-je, a compté aussi scrupuleusement (mieux que le presse visiblement, bien que nous retrouvions le nombre de 200 participants dans plusieurs médias), c'est que c'est une Barbouze ! Quant aux fonctionnaires en service, je ne vois pas pourquoi ??? Cet atelier était organisé en dehors de tout cadre de service public. Ils y avait bien quelques fonctionnaires… Qui ont aussi le droit a participer à la vie publique en dehors des heures de leur service. Je trouve dommage, même si vous êtes un ardant supporter du maire, de dénigrer une action qui va vers la participation de toutes et tous, qui va vers la démocratie, qui va vers le mieux vivre ensemble.

Relisez et surtout ne réécrivez pas l'histoire. C'était bien la femme d'un copain (votre humour est très douteux). Elle n'a rien compté du tout, elle a entendu des échanges à l'apéritif. Le chiffre de 200 repris dans la presse. ? Quel journal ? Enfin, toute la fin de mon commentaire entre guillemets, après le point d'interrogation, est un extrait de l'article de la Gazette sur la réunion de bilan annuel du maire. Relisez, évitez de faire de l'humour et calmez vous.

J'étais à cette réunion, donc je ne demanderai pas à la femme de mon pote combien on était. Ce qu'elle aurait pu me dire, si toutefois elle était venue, c'est qu'il était bien compliqué de faire une estimation en multipliant les rangées par le nombre de chaises de chacune d'elles, car toutes ces chaises étaient installées en quinconce. Arrivés un peu en retard je suis resté debout dans le couloir, quelques couples sont d'ailleurs répartis, il y avait des participants qui étaient installés sur la scène derrière les futurs candidats... Beaucoup de monde, donc....Y compris la compagne de votre ami, si j'ai bien compris.

J'y étais et j'assure que d'une part le compte de la Gazette est le bon, il sera sans doute vérifié par les autres journalistes présents, d'autre part il ne s'agit pas d'une équipe de socialiste, pour preuve les déjà présentés co-listiers sont loin d'être des "socialistes". Quant au soupçon de parti pris de la Gazette, elle a déjà prouver qu'elle s'en tenait à des informations factuelles et non subjectives ou orientées. Ceci dit, "vous" avez compté sans y être sur les dire de l'épouse d'un copain. Cela me fait penser à l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours.... Rien à ajouter !

J'ai tout lu, article et commentaires. Mon avis : oui, écouter le citoyen est une bonne chose. Cela a manifestement été le cas lors de cet atelier et c'est très bien. Mais le maire actuel se montre depuis le début de son mandat, aussi attentif et à l'écoute des attentes de chacun. Non, le nombre de participants n'est pas si important. Oui, l'impartialité des journaux et de la Gazette est essentielle : le traitement de l'information et les règles appliquées doivent être rigoureusement les mêmes. Donc, prudence. Pour ma part, assez échaudée par ces consultations citoyennes dont le président Macron ou d'autres sont friands et qui n'ont pas souvent été suivies d'effets. Je lis "toutes les idées sont bonnes à exprimer". Bof, évidemment non, ce serait dire que tout se vaut. Je nlis aussi dans l'article, l'absence de débat dans la soirée. Rebof, être ensemble dans une salle dans un certain entre soi sans la possibilité de débattre dans le respect me paraît être un exercice très incomplet. Dans une démocratie, on n'est évidemment pas toujours d'accord sur tout, mais on se respecte, Je regrette souvent la teneur de certains commentaires, l'ironie, le ton, les jugements à l'emporte-pièce. Oui, aux consultations de toutes sortes. Mais être citoyen ne se limite à faire part d'attentes diverses aux autorités. Que chacun agisse à son niveau dans sa vie de tous les jours et s'implique pour le collectif, par exemple dans les associations. C'est un autre sujet mais nombre de nos associations souffrent du manque de bénévoles.

J'ai l'un attentivement votre avis, j'étais présent à cette réunion, et je me permets de vous apporter quelques précisions: Il était spécifié en préambule que toutes les idées seraient consignées. Que le format de cette réunion était un atelier et non un débat. Les participants ont bien respecté les règles même si quelques propositions jugées peu réalistes ou fantaisistes provoquaient un certain brouhaha. Il y avait evidemment dans l'assistance des membres d'associations, et le manque de bénévoles et de moyens a été évoqué. L 'objet de cette réunion étant l'environnement, les personnes qui y ont assisté étaient , j'imagine, pour la plupart dejà sensibilisées et donc déjà "écoresponsables" dans leur comportement quotidien.

en fait ,mme Rigaud colle a l'air du temps , la participation ,mais la mairie de Vaison compte 29 elus et non 200 ou plus a venir ;restons realiste ,c'est deja tres difficile de mener une equipe municipale et surtout de finaliser son propre programme annoncé aux electeurs , alors 100 ou plus ,mission impossible !

Cette réunion n'était pas l'élaboration d'un programme! Il s'agissait simplement de recueillir des idées auprès des participants. Il n'a jamais été dit que toutes ces propositions seraient retenues et figureraient au programme. De même, je pense que Mme Rigaud est bien au fait du fonctionnement d'une collectivité locale, et que même si, comme tout candidat, elle souhaite prendre en compte les désidératas du plus grand nombre, elle procèdera (si les Vaisonnais lui accordent leurs suffrages) aux arbitrages nécessaires.
X