Article précédent
CARNET
Article suivant
SALLE COMBLE

LE SALON DU BIEN-ÊTRE FERME CE SOIR

Durée de lecture
2 minutes
Avancement

LE SALON DU BIEN-ÊTRE FERME CE SOIR

Vaison-la-Romaine
29 Septembre 2019 - 10:55
0 commentaires

L’espace culturel reçoit aujourd’hui encore, jusqu’à 18 heures, le « Salon nature de l’animal et de l’être ». Les 42 stands sont consacrés aux thérapies à destination des hommes et des animaux.

Le salon est destiné à « faire connaître les thérapeutes et leurs pratiques, pour l’homme comme pour l’animal », explique la présidente de l’association nyonsaise « Au cœur de l’être et de la terre » organisatrice, Danièle Sylvestre.

Diverses techniques de relaxation, de détente, de médecine alternative, de divination, sont présentées par les promoteurs de ces pratiques, qui proposent aussi leurs produits ou ouvrages.  De nombreuses conférences sont proposées sur ces thèmes. L’entrée et à deux euros.

Les exposants sont de la région, et viennent spontanément, selon ses explications. Cela leur permet aussi de se rencontrer. « Il s’agit de faire connaître les thérapeutes présents, et de permettre au public de les rencontrer pour discuter avec eux de leurs pratiques et de leurs avantages. C’est la sixième édition de cette manifestation, les cinq premières ont eu lieu à Nyons, mais cette année la salle est en travaux », explique la présidente de l’association organisatrice. Elle apprécie beaucoup l’Espace culturel, qui bénéficie d’une grande salle, et l’accueil.

Danièle Sylvestre espère avoir au moins 700 entrées sur le week-end. « La fréquentation augmente très régulièrement », dit-elle.

Elle apprécie beaucoup l’Espace culturel, qui bénéficie d’une grande salle, et l’accueil, mais le trouve « un peu cher, et il manque deux salles de conférence ». Elle se pose la question de la redélocalisation du salon à Vaison en 2020.

UN STAND LPO

La Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) avait été invitée par l’organisatrice et disposait d’un stand, tenu par le groupe local LPO Ventoux. Elsa Thomas, qui y tenait la permanence, expliquait que le LPO ne s’occupait pas que des oiseaux, mais de la biodiversité animale et d’environnement. Elle est « soigneuse-transporteuse », c’est-à-dire qu’elle soigne, mais aussi participe au transport vers le centre de soins de Buoux.

Interrogée sur les médecines naturelles appliquées aux animaux, elle explique que leur petite taille rend parfois difficile l’utilisation de produits chimiques, pour des questions de dosages. « Nous utilisons parfois le miel ou les huies essentielles », dit-elle.

Sa priorité était de trouver des transporteurs. Leur mission est de transporter les animaux des espèces protégées blessés vers le centre de Buoux, par un système de relais. Par exemple, un animal sera transporté de Vaison à Carpentras par un volontaire. Là bas, un autre transporteur prendra le relais jusqu’à Cavaillon, puis de là un troisième vers Buoux, si personne ne peut faire le trajet complet.

Contact : lpoventoux@gmail.com

 

LES CONFÉRENCES DE DIMANCHE

11 h : « LPO – Soins et récupération de la faune sauvage » par Elsa Thomas.
11 h 45 : « La charte d’alliance » par Andrès Lévêque.
12 h 30 : « Méthode de libération des mémoires cellulaires » par Véronique Ferrant.
13 h 15 : « Le chemin de vie » par Élisabeth Alignan.
15 h 15 : «  les neuf rites Munay-Ki » par Valérie Illesca.
16 h : « Métakinébiologie – La mécanique du mieux-être » par Monique Blein.
16 h 45 : « Calinothérapie par la pratique de l’étreinte » par Nicolas Chevrier.
17 h 30 : « Le féminin sacré – Kinésiologie énergétique » par Sophie Lagoutte.

Article précédent
CARNET
Article suivant
SALLE COMBLE
X