UNE VISION DE L’ŒUVRE DU PÈRE KIM

Durée de lecture
1 minute
Avancement

UNE VISION DE L’ŒUVRE DU PÈRE KIM

Vaison-la-Romaine
14 Janvier 2019 - 16:30
0 commentaires

Le CIC a reçu, pour une conférence sur l’œuvre du père Kim, Xavier Caquineau, conférencier à la cathédrale de Chartres, un ami de longue date du Père Kim et spécialiste de son travail. Elle a permis de faire connaître à la centaine de personnes présente l’artiste dont les vitraux orneront bientôt la cathédrale de la cité médiévale.

Xavier Caquineau est géologue de formation et de métier. Dans la conférence, il a présenté les réponses qu’il a rassemblées au fil du temps sur l’œuvre du père Kim, « qui n’est pas très bavard ». Elle n’a pas d’interprétation officielle, et l’artiste ne la commente pas.

Le père Kim est né en 1940 en Corée, et il a pratiqué la calligraphie. Il a été ordonné prêtre en Europe, à l’âge de 34 ans. Encouragé par sa hiérarchie, il a continué ses recherches artistiques, influencées par l’art asiatique et n’a jamais réalisé d’œuvres figuratives.

Kim En Jong a réalisé des milliers d’œuvres, sur des supports divers, le papier, le tissu, souvent monumentales. Certaines œuvres ont plus de dix mètres de haut. Il apprécie les grandes tailles « pour l’aisance du mouvement ». Dans son travail, il utilise principalement des couleurs primaires, et le blanc du fond a une grande importance. Une grande partie de la conférence a été réservée aux vitraux, support favori de l’artiste.

Il utilise une technique complexe, ne posant qu’une couleur à la fois, ce qui conduit à de multiples cuissons, et augmente les risques de casse. Après la pose des couleurs, le père Kim réalise sur la teinte des arrachements, au couteau ou à la spatule. Il fait tout lui-même, contrairement à la plupart des créateurs, qui donnent une maquette à un atelier spécialisé.

La conférence s’est terminée par une projection de quelques-unes des œuvres de l’artiste.

Le gâteau des Rois du CIC, qui a suivi la conférence, à permis à Patrick Neyrat, président de l’Association des Amis de l’Église de la Cité Médiévale, à l’origine de l’installation des vitraux, de discuter avec le conférencier.

La prochaine conférence du CIC aura lieu le 23 janvier à 18 heures à l’espace culturel. Jean-Paul Nerrière, membre de l’Académie de marine, présentera « La mutinerie du Bounty ».

X