LES BENNES BALADENT

Durée de lecture
1 minute
Avancement

LES BENNES BALADENT

Intercommunalité Vaison-Ventoux
22 Septembre 2018 - 17:02
1 commentaires

Jean-Pierre Larguier, président de l'intercommunalité, suit l'opération de près

L’intercommunalité Vaison-Ventoux, présidée par Jean-Pierre Larguier, organise l’opération Bennes en ballades. C’est action de proximité s’adresse aux particuliers, et doit permettre de faciliter le dépôt des encombrants et des déchets verts sur le principe d’une collecte itinérante.

Les déchets autorisés sont les encombrants et les déchets verts. L’opération est réservée aux particuliers. Elle sera renouvellée au printemps.

À Puyméras le 15 septembre, l’opération Bennes en balade a permis de récolter une tonne de déchets destinée à la déchetterie. Vingt et une personnes ont profité de la benne installée pour eux. Elles ont déposé surtout des encombrants.

Le 20 septembre, à Saint Romain, une vingtaine de personnes ont utilisé la benne.

LE CALENDRIER DES PROCHAINES OPÉRATIONS

  • Jeudi 27/09 : Entrechaux – salle des fêtes
  • Samedi 29/09 : Buisson – rond-point RD51/RD20
  • Jeudi 04/10 : Villedieu — Parking de la salle des fêtes
  • Samedi 06/10 : Crestet — devant les ateliers municipaux
  • Jeudi 11/10 : Saint-Roman-de-Malegarde — place de la mairie
  • Samedi 13/10 : Saint-Léger-du-Ventoux — place près du Toulourenc
  • Jeudi 18/10 : Rasteau — parking du stade
  • Samedi 20/10 : Séguret — salle culturelle
  • Jeudi 25/10 : Roaix — parking des écoles
  • Samedi 27/10 : Sablet — ZA Camp Bernard
  • Samedi 03/11 : Saint-Marcellin-lès-Vaison — parking des écoles

There is 1 Comment

Profitez en donc pour débarrasser les décharges sauvages qui se sont créées et multipliées depuis votre réforme irréfléchie de gestion des déchets. Vaison St Marcellin Crestet Entrechaux Villedieu etc. ... pas une campagne un sous bois un parcours de randonnée qui ne soit pas souillé ! Et ce sont les employés des communes concernées les premières victimes car ils sont bien obligés de faire le sale boulot puisque lorsque l'on appelle la COPAVO pour signaler ces dépôts illégaux on est renvoyé vers les municipalités. On croit rêver ! Ha. Non. C'est hélas la triste réalité.
X