L’ÉPIPHANIE, UNE LONGUE HISTOIRE

Durée de lecture
1 minute
Avancement

L’ÉPIPHANIE, UNE LONGUE HISTOIRE

10 Janvier 2021 - 16:31
0 commentaires

La galette des Rois a une longue histoire à la fois religieuse et païenne, dont certains points forts remontent au monde romain.

Dans l’église latine, l’Épiphanie rappelle la recherche et l’adoration de la crèche et de Jésus par les trois Rois mages. À partir du Ve siècle, l’Église d’occident célébra la naissance de Jésus le 25 décembre (Noël) et la manifestation aux païens en la personne des mages le 6 janvier.

La tradition commence au VIIe siècle. Melchior, Gaspard et Balthazar, les noms qu’on leur a donnés au VIe siècle, symbolisent d’abord les trois continents connus à l’époque, Asie, Afrique et Europe. Ils symbolisent aussi les trois âges de la vie. Melchior, à la longue barbe, offre l’or. Gaspard, le plus jeune, offre l’encens. Balthazar, barbu, mais pas âgé, apporte la myrrhe.

De nos jours, la tradition est devenue une opération commerciale. On partage un gâteau qui contient une fève. Cette pratique vient de l’époque romaine, où la fève, blanche ou noire, servait pour les votes, notamment aux saturnales, où on élisait le roi du festin. La tradition de la galette des Rois est très typiquement française. Il y a deux sortes de gâteaux, dans le Nord, il s’agit des galettes feuilletées fourrées à la frangipane. En Provence, comme dans le sud-ouest, en Espagne et au Portugal, c’est une couronne de brioche fourrée aux fruits confits.

X