VŒUX DU MAIRE

Durée de lecture
13 minutes
Avancement

VŒUX DU MAIRE

Vaison-la-Romaine
24 Janvier 2020 - 14:43
32 commentaires

La grande salle de l’espace culturel était bien pleine, mardi, pour les vœux du maire à la population. Jean-François Périlhou a abordé sa vision de la fonction, où il est « parfaitement heureux » rappelé les évolutions de 2019 et présenté les projets 2020.

Jean-François Périlhou a commencé par brosser à grands traits la situation planétaire, mentionnant l’augmentation de la population, passée en 60 ans de 2 à 6 milliards, affirmant que pour l’environnement « la solution sera globale » ; mais il y a selon lui des raisons d’espérer. « Il faut nourrir l’espoir », mentionnant l’espérance de vie passée sur Terre de 50 ans à 70 ans.

À l’échelle communale, il estime que les élus doivent donner du sens et des projets, que « la commune est en première ligne pour le social », qu’il faut « une analyse et un projet, et qu’une ville est une identité où les gens se reconnaissent », un passage applaudi.

Il a évoqué ensuite longuement la charge des maires, avant d’évoquer les évolutions de la ville en : le cours Taulignan, qui a vocation a être entièrement rénové », la généralisation de la fibre optique, le projet de vélo-route Sablet – Buis-les-Baronnies qui traversera la ville, la création du parc régional…

Sur la méthode, il a assuré : « de la concertation on en fait », avant de nuancer : « c’est l’élu qui décide en donnant la priorité à l’intérêt général ».

Il a longuement insisté sur la révision du PLU, qui fait actuellement polémique. Il a affirmé que le projet était destiné à « dédensifier ce qui était prévu sur le site », a constitué une réserve foncière, qu’il avait l’ambition d’un éco quartier, et que les prix pour les jeunes vaisonnais seraient modérés.

Sur son approche de sa fonction, il a affirmé « je suis extrêmement heureux en tant que maire », dans une fonction qui « correspond à [son] profil de chef d’entreprise bâtisseur ».

Sur l’intercommunalité, il a répété que « les adversaires de l’intercommunalité sont [ses] adversaires », mais que « ma solidarité ne se mesure pas au nombre de sièges », écho à la polémique qui l’a opposé aux représentants des autres communes sur la répartition des futurs sièges.

Il a terminé en énumérant les projets lancés pour 2020 : relogement des Restaurants du cœur, voirie, éclairage public, skate parc, festivals…

La fin de son discours a été très applaudie, et suivie d’un apéritif.

There are 32 Comments

J’étais hélas absente mais j’ai pu voir la totalité des vœux sur Facebook de la ville en différé. Très beau discours avec de très belles références au passé et des belles perspectives d’avenir pour Vaison quia bien changé en 6 ans. En bien. En beau. En bien mieux. Merci à toute l’équipe municipale et aussi aux agents et félicitations pour cette 3e fleur qui vient récompenser votre travail !

On en serait même à se demander pourquoi les maires de toutes les autres villes de France ne viendraient pas prendre exemple sur cette formidable réussite! Remercions-le de mettre ses extraordinaires compétences au service d' une petite ville comme la notre. Il est toutefois dommage que monsieur le maire n'ait pas cru bon d'expliquer pourquoi toute l'intercommunalité lui tourne le dos, ainsi que le Conseil Département de Vaucluse, pourtant de la même sensibilité que la sienne. En tout cas de celle affichée ( LR) lors de sa candidature aux législatives 2017. À ce sujet il aurait pu aussi nous parler du soutien explicite du FN....

Vos écrits traduisent une haine, un désir de nuire hors du commun. Le RN a décidé de ne pas présenter de liste,soit, mais vous savez très bien que les électeurs sont libres et votent pour qui ils veulent. En revanche, il serait peut-être de bon de demander à la candidate qui se présente soi-disant SE, de nous dire un peu si elle soutient le projet de réforme des retraites (n'oublions pas qu'elle a le soutien explicite de C.HAUT sénateur, siégeant sur les bancs LREM) ou si comme ses amis socialites du Conseil Départemental, elle en demande le retrait. Ce serait intéressant de le savoir, et honnête de nous le dire. Qu'en pensez-vous?

Comme vous le dite les electeurs votent comme il veulent. Et les sénateurs ou maires des villages de l'intercommunalité soutiennent ceux qu'ils pensent les plus capables pour la fonction. Ils n'hésitent d'ailleurs pas à afficher leur soutien. Je comprends que celui du FN est un peu gênant! Quant au projet sur les retraites ou tout autre sujet national , j'imagine qu'il ne vous a pas échappé qu'il ne figure pas dans les prérogatives du maire. En celà comme pour la haine que vous évoquez mais qui n'est à aucun moment présente dans mon propos précédent vous êtes complètement hors-sujet.

Pas tant que ça, figurez-vous. En effet votre opposition frontale au Maire, et en l'absence d'une troisième liste, vous amènera certainement à soutenir ou même voter pour la candidate S.RIGAUD. Et là, rien n'est plus inconfortable qu'avoir le c.. entre deux chaises: soutenir LREM ou continuer à militer avec les socialistes. A vous de voir.

Ce vieux clivage gauche droite date d'un autre temps. Président LREM, premier ministre LR, ministre des affaires étrangères socialiste.... En fait , des gens rassemblés pour leurs compétences plutôt que pour leur idéologie. C'est ce que fait Madame Rigaud. M. Périlhou devrait s'en inspirer, mais malheureusement pour lui, les personnes les plus compétentes de son équipe ont vite compris à qui elles avaient affaire, et ont préféré prendre leurs distances en cours de mandat.

Oui, un mandat municipal, c'est comme un marathon: il faut être bien préparé, bien entraîné, mais ce n'est pas suffisant: il faut aussi faire preuve d'abnégation, mettre en sourdine son Ego, savoir faire la part entre l'intérét général et les petites ambitions personnelles. C'est sans doute ce à quoi vous faites allusion lorsque vous écrivez que les personnes les plus "compétentes" avaient pris leurs distances .Peut-être aussi, ces personnes-là ne se sentaient elles pas le "souffle" pour aller jusqu'au bout.

Vous avez raison, les vieux clivages ont explosé lors des dernières présidentielles. Vous semblez reprocher à Mr Perillhou d'avoir obtenu le soutien du RN: à ma connaissance il ne l'a pas sollicité, et si j'ai bonne mémoire , le représentant du RN sur Vaison avait déclaré, que toute chose étant considéré, il valait mieux éviter une nouvelle municipalité de gauche . C'est tout! Ce n'est pas un soutien, c'est "il vaut mieux éviter l'inexpérience et l'aventure".

Les dépenses d’aujourd’hui sont les impôts de demain et les dettes d’après-demain. Les « contribuables associés » ont qualifié votre gestion de dépensière, en la notant 6/20. Puisse la gestion de Vaison la Romaine obtenir une meilleure note, quitte à perdre quelques pétales sur ses 3 fleurs.

les contribuables que vous evoquez sont certainement vos amis politiques car ils ne doivent lire leurs feuilles d'impots comme moi car j 'y ai vu une relative baisse et vous confondez budget et la dette qui est un emprunt remboursable avec des taux souvent preferentiels et servent a l'investissement , deroulement financier pratiqué par les communes ,les departements et les regions et l'etat ;renseignez vous avant d"ecrire des inepties

Les dépenses pour Vaison la Romaine sont de 1740€/habitant en 2018 (à comparer avec 1457€ médiane des villes de même taille). *L’ensemble des données financières sont mises à jour à partir des données publiques publiées par la Direction générale des collectivités locales et le ministère de l’Economie et des Finances.

ce ratio n"exprime pas une dette ;il faut cependant ecrire la totalité du rapport qui dit : fiscalité locale ( particulier et entreprise) +1,3 du a l'augmention de creation d'entreprises ;dette -- 7,1 ; depense -- 0,3 ;ces chiffres sont urne moyenne depuis 2014 a nos jours ; alors comment interpreter votre assertion,incompetence ou malveillance

Ne soyons pas haineux bêtement et gratuitement, notre bilan est béton et nous ne craignons personne, et surement pas cette opposition !

Je pense que Mr Périlhou s'est senti un peu seul en parlant d'interco, pas un seul maire de la communauté de commune pour le soutenir !! ce qui n'était pas le cas pour les voeux des maires des petits villages,

Et bien ça porte un nom: sectarisme. Ca se pratique aussi dans les cours de récréation: je te boude, Na!!

Bien seul jfp à l interco. Une poignée de retraités pour les voeux. Pas un seul maire venu le soutenir ni aucune personnalité des entreprises ou des commerces. Vivement le printemps qu il retourne à ses études.

On sent dans certains commentaires une profonde haine de notre Maire. Pourquoi "une poignée de retraités" alors qu'environ 600 personnes étaient présentes, et en quoi le fait d'être retraité est-il une tare? N'oublions pas que les retraités d'aujourd'hui étaient les travailleurs d'hier qui ont permis que le niveau ce vie actuel soit ce qu'il est. Vos mères n'ont pas toutes connu la machine à laver quand elles étaient jeunes et vos pères ont souvent travaillé 40 à 48 heures par semaine pour assurer votre bonheur. Un peu de respect tant pour le Maire que pour les aînée me semble un minimum...!

Effectivement vos propos sexistes qui associent la femme aux tâches ménagères datent d'un autre temps et confirment qu'ils proviennent soit d'un sénior mais qui s'interesse toujours à l'actualité, soit d'un plus jeune mais avec des idées assez réactionnaires! Heureusement vous vous félicitez de la réduction du temps de travail, qui comme on le sait tous, a toujours été le combat de la droite! Le " travailler plus pour gagner plus" , slogan phare du dernier Président de la République UMP (ou LR) en atteste!

que de sarcasmes pour simplement des voeux mais l'approche des elections excitent les neurones de certains , notamment les irreductibles opposants qui ont toujours la bouche pleine de fiel d'avoir perdu la mairie; il faut accepter l'alternance , c'est la democratie mais elle fout le camp avec la nouvelle donne participative qui bafoue la representativité , le bordel en quelque sorte

En ville où à la mairie c est le bordel total. Travaux inutiles. Inaugurations bidons. Nous sommes la risée de l interco. Quant aux impôts faut vraiment être periloudolatre pour les voir baisser. Vivement l alternance avec des gens sérieux.

vous etes un radical aveuglé par la vengeance , et comme tous les extremes dangereux et violent ,du moins dans vos propos ; belle recrue pour les opposants !

Quels travaux jugez-vous inutiles? Dites le. Vous parlez de "bordel", dites à quoi vous pensez. Vous parlez d'inaugurations "bidon", il s'agit de quoi? L'interco , comme vous dites, se moquerait de quoi et de qui? Allons soyons sérieux, vous êtes aveuglés par votre haine, et votre partialité. Soyez un peu plus positif, vous verrez, ça vous rendra plus heureux.

Comme vous dites, il faut accepter l'alternance, et.... Le moment est venu!!!

peut etre ! mais ce qui est marrant , c'est que le prochain est toujours meilleur que le precedant ; mais on s'est fait souvent dupe ......r

D'autant plus que "la gauche" a réalisé 4 mandats successifs avant de quitter les rènes de la mairie.. Alors un peu d'opposition lui fait grand bien, il faudrait même que ça dure encore un peu... Soyez patients!
Portrait de J-Christophe

Vraiment, Vaison mérite mieux que ce venin déversé en permanence par une poignée d'hostiles revanchards anonymes. Des propositions pour l'intérêt général et de la bienveilllance, oui. Des procès permanents, des commentaires blessants et des rumeurs de caniveau, par pitié, stop. Que chacun prenne ses responsabilités et veille, à ce que cette campagne soit digne, svp. Et sinon, la cérémonie des voeux...?

J'aurais aimé que Mr Perilou se prononce sur le soutien affiché du front national en faveur de sa candidature, de nombreux vaisonnais se questionnent. En tant que soutien de Mr Perilou, soutenez-vous cela ?

Bien d'accord avec vous Christophe. Je me souviens encore des dernières municipales où l'on entendait tout et n'importe quoi sur le maire sortant, sa femme et l'islam. Jean François et son équipe ont failli perdre ma voie avec ses méthodes stupides, mais à l'époque j'étais fidèle à l'étiquette.. Maintenant je me questionne. Le temps semble lui avoir apporté de la sagesse de ce côté là. Mais pour en revenir au vœux, comme dis précédemment, je suis extrêmement dubitatif. Il y a 6ans j'aimais les idées, mais j'emettais des réserves sur l'homme. Aujourd'hui j'aime le personnage fort sympathique, mais je dois avouer être déçu par les actes et être dubitatif avec ses beaux discours. Bref je suis bien perdu... Ps: Les commentaires haineux, il ne faut pas oublier que derrière les candidats il y avant tout des humains doté d'une sensibilité. Et que quelle que soit leurs tendances, ils veulent agir au mieux pour les vaisonnais.

Bonsoir, je n'ai malheureusement pas pu assister au vœux du maire, mais je suis dubitatif... Es que quelqu'un qui si connaît un minimum pourrait m'éclairer ? '' généralisation de la fibre optique, le projet de vélo-route Sablet – Buis-les-Baronnies qui traversera la ville, la création du parc régional'' Fibre optique c'est pas l'interco ? vélo route c'est pas plus le département qui gère ça plus tôt qu' une commune ? Et le parc régional le maire n'as pas voté contre ? En fait, mis à part le cours taulignan, la place de la poste qui sera de nouveau moche cet été avec les bâches des cafés, tous les projets mis en avant c'est l'interco qui en est à l'origine, et au plus ça va au plus je me dis que notre conseillère départementale est plus apte à les porter... Ps: merci de ne pas publier des commentaires de bas étages.
Portrait de J-Christophe

Tout vient, je pense de ce que vous n'étiez pas présent à cette cérémonie des voeux. A noter en preambule que la règle interdisait au maire de dresser un bilan de son mandat et évidemment d'évoquer sa vision d'avenir. Je vous invite à visionner la vidéo de la cérémonie des Voeux 2020 sur la page Facebook de la ville de Vaison-la-Romaine. Vous verrez avec quelle passion, énergie (et humour !), Jean-François Périlhou y a délivré, un grand discours sur la fonction de maire dans les temps présents et plusieurs messages forts auxquels il se montre chaque jour, viscéralement attaché : le sens de l'intérêt général au service de tous, porté très haut, la nécessité d'une gestion rigoureuse, une conscience environnementale affirmée de manière forte face aux conséquences désormais visibles du dérèglement climatique, une quête de sens qui toujours doivent individuellement et collectivement nous guider, une démonstration de ce que peut être une réelle solidarité de territoire. "On devient maire" a-t-il dit. En effet, il s'agit d'un apprentissage ; et c'est un discours fort, prononcé par un maire en pleine maturité, qu'il nous a donné à entendre ce soir-là. L'heure de la campagne approche. Nous nous souviendrons ensemble de ce qui a été accompli durant ces 6 années. Alors, vous me direz peut être : "vous êtes parti pris". Mon soutien n'était pas écrit d'avance. C'est l'homme, son sens du bien commun, son souci des "vraies gens" et de chacun, notamment du plus fragile, son sérieux sans jamais se prendre au sérieux, son exigence à l'égard de lui-même, sa détermination, sa droiture, son action, qui m'ont convaincu. Mon état d'esprit est donc à mille lieues de l'esprit revanchard et destructeur que je décèle chez certains et qui éloigne toujours de l'intérêt général. Et.sinon, merci, Dédé pour votre appel à une campagne et des commentaires dignes et respectueux des personnes.

De mon côté, rien de haineux, je pose une question simple sur la position de Mr Perilou concernant le soutien du FN à sa candidature et il apparaît que là, personne ne veuille répondre. Concernant ses vœux, je n'y étais pas en effet, mais je m'exprime sur ce qui en est relaté ici. Vous parlez d'humour et de ne pas se prendre au sérieux : c'est dans doute une qualité humaine que j'apprécie en général chez mes amis mais ce n'est pas ce qui va m'importer pour élire un maire. Ça me donne même l'impression qu'il faut absolument le rendre sympathique pour l'élire, et ça me rend très dubitatif moi aussi... Et j'avoue que tout ce qui est relaté dernièrement dans les journaux donne vraiment l'impression qu'on inaugure dans tous les sens le moindre petit bout de mur (1 fresque par-ci 1 fresque par là, 3 bouts de travaux à la bibliothèque, 1 parvis de la poste en dernière minute) à la va vite avant les élections, qu'on sort le panneau Veisoun pour se donner une accréditation toute nouvelle de "défenseur du provençal" (d'ailleurs, n'y voyez aucune haine la encore, mais je n'avais pas vu de rond point aussi moche depuis longtemps, que celui à l'entrée de Vaison en venant de Roaix. Sous crédit de valoriser le provençal, on pouvait vraiment mieux faire) j'attendais de mon côté du plus sérieux et surtout pas cette vague d'événements démagos pour se donner du crédit en dernière minute. Cela provoque chez moi l'effet contraire.
X