Article précédent
CAFÉ DYS
Article suivant
PREMIÈRE NEIGE AU VENTOUX

LES CHAPELLES, ATOUT TOURISTIQUE

Durée de lecture
2 minutes
Avancement

LES CHAPELLES, ATOUT TOURISTIQUE

Vaison-la-Romaine
09 Novembre 2019 - 15:16
4 commentaires

La communauté de communes Vaison-Ventoux avait invité jeudi des élus et des représentants d’association pour la restitution d’une étude historique sur les chapelles de l’intercommunalité, première étape d’un projet à vocation touristique. La séance a été ouverte par Jean-Pierre Largier, qui a rappelé l’origine du projet, en présence de Claude haut, sénateur, et Sophie Rigaut, conseillère départementale.

Poussé par les associations pour la Sauvegarde de la chapelle Notre Dame d’Argilier à Buisson, et celle des Amis de la chapelle Saint Laurent à Villedieu, épaulées par Gérard Martin, conseiller municipal de Villedieu et conseiller communautaire, le projet a finalement vu le jour, pris en charge par la communauté de commune Vaison-Ventoux. Il y a deux ans, les deux associations avaient décidé de mutualiser leurs recherches, puis de l’étendre géographiquement.

Pendant deux mois et demi, Anaïs Jacotet Navarro, étudiante en histoire à la faculté d’Avignon, qui vient de réussir le concours de conservateur du patrimoine, a réalisé, à la demande de l’intercommunalité, un gros travail de recherche sur les chapelles de la communauté de communes. Elle en a dénombré 49, certaines détruites, d’autres intégrées à l’habitat… Après avoir repris les publications existantes, réalisé une enquête de terrain, et échangé avec les connaisseurs locaux, elle a lancé réalisé une synthèse des connaissances pour orienter sa propre recherche.

Son travail lui a permis de classer les chapelles en quatre grandes catégories, perméables entre elles : romanes, paroissiales, votives, et de confrérie. Elle dénombre cinq vagues de constructions, de l’époque romaine à la Révolution. Pour chaque construction, y compris les constructions détruites, elle a effectué une recherche sur les origines, l’histoire…

Gérard Martin a expliqué l’intérêt de ce projet. Il s’agit de faire revivre les chapelles existantes, et d’offrir au touriste un moyen de retrouver l’intériorité, la spiritualité, avec le concours d’artistes plasticiens, de musiciens, de « créer des liens entre les villages et les associations », en utilisant la randonnée, une activité appréciée. Lise Trincaretto, directrice de l’office intercommunal de tourisme, travaille sur un projet de promotion touristique de ces lieux.

Article précédent
CAFÉ DYS
Article suivant
PREMIÈRE NEIGE AU VENTOUX

There are 4 Comments

Si, ma question était en rapport avec l'article, car Mollans fait partie de la CC Vaison Ventoux et nous aurions été intéressés à écouter cette communication sur les chapelles, voire participer à ce projet touristique. Mais c'est vrai, nous sommes en Drôme et appartenions au Dauphiné.

le projet semble louable mais dernierement on a supprime le ramassage des ordures pour faire des economies , pour ne citer que cet exemple ;qu'en pense le contribuable qui va encore voir ses deniers utilisées a des fins touristiques et non pour ameliorer leur qualite de vie

Je ne sais pas où vous habitez mais chez moi, le ramassage des ordures ménagères a toujours lieu, je ne crois pas qu'il ait été supprimé quelque part... Et je suis content de ne pas payer plus d'impôts grâce aux économies réalisées par l'intercommunalité en regroupant toutes les poubelles à certains endroits. Pour le tourisme, d'après ce que je sais, c'est la taxe de séjour (payée par les visiteurs) qui permet de financer de nombreux projets. Et cela permet d'aider nos communes à rester attractives : ce n'est pas pour faire plaisir aux touristes, ce sont les habitants d'ici qui profitent des retombées économiques du tourisme !!!
X