LES SECRETS DE LA TRUFFE: UN SAVOIR-FAIRE PARTAGÉ

Durée de lecture
1 minute
Avancement

LES SECRETS DE LA TRUFFE: UN SAVOIR-FAIRE PARTAGÉ

Puyméras
01 Octobre 2019 - 08:36
0 commentaires

Plantin, maison de référence dans l'univers de la truffe et de la haute gastronomie sort de la confidentialité en ouvrant officiellement au public,  les 29  et 30 septembre, un  institut de la truffe et une  première  boutique.

 

Située, route de Nyons à Puyméras,  la maison Plantin, entreprise familiale fondée par Marcel Plantin honore, depuis 1930, ce précieux tubercule au parfum si tenace qui aujourd'hui  s'exporte aux quatre coins du monde de New York à  Los Angeles, Hong Kong, Shanghai en passant par l'Europe.

Elle vient de s'enrichir d'une  lumineuse  et accueillante  boutique de 100 m2, restructurant agréablement l'ancien théâtre des 2 M, jouxtant les installations déjà existantes.

"Jusqu'à  présent nous ne vendions nos produits qu'aux professionnels  de la restauration ou de l'épicerie haut de gamme. Avec cette boutique nous nous lançons dans la vente directe de nos productions en direction du grand public " explique Caroline, directrice de marketing. 

Difficile alors de résister à la tentation quand notre  charmante guide nous entraîne dans l'univers du mythique diamant noir et  de ses variétés : la  truffe noire du Périgord, de Bourgogne, la très recherchée truffe d'Alba au parfum si particulier rappelant l'odeur de l'ail, la truffe blanche  d'été, puis, nous fait saliver devant  une sélection remarquable de truffes noires "melanosporum première ébullition"   en conserve, de condiments à base de truffes blanches et noires: huile, vinaigre balsamique, sel, délices d'artichaut, d'asperge, de pois chiche ...et d'une  gamme  complète de champignons secs : morilles , cèpes, mélange forestier....

Parmi les nouveautés, le miel d'acacia parfumé aux éclats de truffe pour accompagner un petit chèvre et bien sûr le chocolat aux truffes pour fondre de plaisir. Plaisir de la dégustation garanti !

Une boutique remarquablement achalandée, reflet du savoir-faire de cette entreprise qui emploie à l'année une trentaine de personnes pour transformer, laver et calibrer, de novembre à février, une quinzaine de tonnes de truffes noires dans ses ateliers.

​Rappelons que la Provence fournit 80% de la production nationale de cet or noir issu d'une culture de plus en plus élaborée du fait du changement climatique.

D.R.

 

X