QUAND LES INTRÉPIDES DU VOLANT FONT LE SPECTACLE !

Durée de lecture
4 minutes
Avancement

QUAND LES INTRÉPIDES DU VOLANT FONT LE SPECTACLE !

Puyméras
20 Août 2019 - 22:48
7 commentaires

Point d'orgue de la fête votive, la course de tracteurs à pédales, conviviale et bon enfant, a réuni, lundi soir, aux abords de la place de la grande Fontaine et sur les hauteurs du château, plusieurs centaines d'amateurs de sensations fortes.

 

Du jamais vu ! Il faut dire que cette année, France 3 avait même fait le déplacement pour filmer cette attraction hors du commun.

Initiée, il y a 13 ans par Cyril Bernard, elle séduit toujours autant et a fait, au fil des ans, de nombreux adeptes.

En atteste le chiffre éloquent de participants   23 enfants et une cinquantaine de fous du volant dont deux jeunes filles : Fanny Parmentier et Julie Aygadoux. Toutes et tous, sur leur petit engin de fortune, se sont affrontés dans des descentes endiablées à partir de l'église.

Carambolages, sorties de route, tonneaux, perte de roues.... tout y était pour assurer le spectacle. A l'issue des épreuves, les meilleurs pilotes ont reçu leur trophée.

Un grand coup de chapeau au comité des fêtes et au maire Roger Trappo pour l'organisation sans faille de ces quatre jours de liesse. Elle aura permis à un public jamais aussi nombreux, de profiter pleinement de ces folles animations.
 


 D.R.

There are 7 Comments

Tiens c’est nouveau On peut commenter la course des tracteurs de Puymeras mais pas la remise du trophée de modérateur de la dépense publique faite à la ville de Vaison ??? Sans doute un bug informatique

Cher Moi 84110 La critique est aisée mai l’art est difficile. Je vous invite à relire notre réponse à votre commentaire du 7 août 2019. Je vous la rappelle, elle est toujours d'actualité : « Cher Moi84110, Vous appréciez La Gazette Locale, que vous lisez régulièrement, et que vous utilisez non moins régulièrement pour défendre vos idées, généralement politiques. Les commentaires sont mis en place par La Gazette Locale pour permettre à chacun de s’exprimer s’il le souhaite, et vous ne vous en privez pas : 106 commentaires publiés sous votre signature à ce jour. Vous nous reprochez dans votre commentaire de ne pas avoir suffisamment couvert, à votre goût, les (je vous cite) « 150 concerts et ateliers » des Choralies. Je vous rappelle que nos moyens sont surtout la bonne volonté et le souhait d'être utiles. La Gazette Locale, animée par des bénévoles, vit sans subventions et espère la participation de ses lecteurs pour l’aider à vivre. La votre, si elle existait, nous aiderait à faire mieux, et peut être à couvrir plus efficacement « 150 concerts et ateliers » et à éviter votre commentaire : « Déçu ». Je vous invite à sortir votre carte bancaire et à vous rendre sur la page https://fr.tipeee.com/la-gazette-locale pour nous aider à mieux faire. Vu l’utilisation de vous faite de notre site, ce serait la moindre des corrections. » À ce jour nous en sommes à 109 commentaires de votre part…

Censure et démesure. Démesure : Mes commentaires ne sont pas que politiques. Pas que. Ils reflètent mon opinion Encore heureux ! Les manipulations et autres censures de La Gazette qui désormais sélectionne quel article est « commentable » à ses yeux est une véritable censure On ne peut donc plus commenter des articles de Vaison. Dont acte Et non je ne paierai pas pour un média internet. Je ne paie pas pour Libération Le Figaro ou le Monde.fr. Alors. .... sans commentaire. Ça tombe bien. Non ?

Cher Moi84110 – Un grand merci pour ces comparaisons oh combien flatteuses : comparer La Gazette Locale, un média animé par des bénévoles qui n’ont d’autre but que d’apporter une information locale un peu différente, sans autres ressources pour vivre que quelques publicités locales et le soutien financier de ses lecteurs, avec « Libération Le Figaro ou le Monde », quel honneur ! Il semble cependant vous avoir échappé que si vous ne payez pas pour lire ces journaux sur Internet, c’est parce qu’ils vendent des exemplaires papier qui financent leur site internet, dont vous profitez gratuitement. Évidemment, rien ne vous oblige à les acheter, vous pouvez garder vos sous pour d’autres usages. Il vous a peut-être échappé que tel n’est pas le cas de La Gazette Locale. Nous n’avons pas d’édition papier payante. Vous dites ne pas vouloir « payer pour lire ». Je vous fais remarquer que vous ne payez pas pour lire La Gazette Locale. Vous ne payez pas non plus pour commenter. Et nous ne demandons pas de paiement. Pourquoi ? Parce que notre survie est si précaire que nous risquons à tout moment de cesser d’exister, et que nous ne voulons pas courir le risque de mourir avec des dettes. Nous espérons simplement que ceux qui apprécient La Gazette Locale participent un peu pour qu’elle continue à exister. Vous n’avez aucune obligation. Et nous n’avons aucun devoir, même pas celui d’ouvrir les commentaires. Vous n’êtes pas notre client. Quant à considérer que ne pas pouvoir commenter constitue une « censure » (ce qui est le cas de tous les journaux papier), ou que nous nous livrons à des « manipulations » (dans quel but, grands dieux ?), je vous laisse face à vos responsabilités pour ces affirmations. Pour finir, juste une question : êtes-vous aussi exigeant, pinailleur et commentateur avec « Libération Le Figaro ou le Monde » ? Ou réservez-vous votre ire à La Gazette Locale ?

Pour ma part je n’ai aucune colère ni rancoeur contrairement à vos propos chère rédaction (appelons cela ainsi) de la Gazette Locale. Juste deux remarques que je répète simplement : 1/ on ne peut plus rien commenter sur les articles de Vaison (bizarrement) et ce du jour au lendemain sans explication aucune de la « rédaction ». 2/ lorsque l’on ose demander des explications sur cette nouvelle façon d’agir on se fait renvoyer à nos codes de carte bleue pour financer un web journal. Bizarre vous avez dit bizarre. Comme c’est bizarre.

Cher Moi84110 - - Ne mélangeons pas tout ! Nous vous avons suggéré de soutenir financièrement La Gazette Locale quand vous vous êtes déclaré « déçu » de la façon dont nous avons couvert les Choralies. Relisez les posts… Il n’était pas question de commentaires ouvert ou fermés. Pour notre part, nous arrêterons là cette discussion stérile qui n’intéresse personne.

En effet savoir qui a raison ou a tort ça intéresse dégun Savoir pourquoi on ne peut plus commenter certains articles de Vaison Ça intéresse vos lecteurs. Payants ou gratuits Point final
X