Article précédent
DEVOIR DE MÉMOIRE AU LYCÉE
Article suivant
PREMIER VIDE-GRENIER

GRÈVE MONDIALE AU LYCÉE - Article mis à jour

Durée de lecture
2 minutes
Avancement

GRÈVE MONDIALE AU LYCÉE - Article mis à jour

Vaison-la-Romaine
13 Mars 2019 - 16:05
3 commentaires

Une dizaine d’élèves de la cité scolaire, de la troisième à la terminale, ont décidé d’organiser à Vaison une manifestation pour le climat vendredi 15 mars. Ils répondent ainsi à l’appel à une « grève mondiale pour le futur », lancé par la jeune Suédoise de 16 ans Greta Thunberg.

« Ce n’est pas parce que nous sommes dans un petit lycée dans une petite ville que nous ne sommes pas concernés par le changement climatique », disent-ils. Ils rejoignent avec cette action le mouvement international « Youth for climate », et veulent se faire entendre.

Ils affirment que les engagements pris par le gouvernement pour la COP 21 ne sont pas tenus, et que « les lois ne sont pas respectées ». Ils veulent le respect des engagements, et une politique beaucoup plus ferme « envers les grands pollueurs : grandes entreprises, industrie textile, automobile, agriculture… ». Ils ajoutent : « On en a marre, nous ne sommes pas consultés, alors qu’il s’agit de notre avenir ».

Leur jeunesse ne les empêche pas d’être lucides et d’avoir la maturité politique. Ils ne veulent pas se contenter de protester, mais aussi « porter une alternative pour revoir le système de production et de consommation ». Pour « réunir le maximum de monde », ils ont astucieusement pris contact avec « les associations locales, les partis politiques et les syndicats ». Ils ont aussi tracté mardi matin sur le marché. 

Tractage sur le marché

L’initiative du ministre de l’Éducation Nationale Jean-Michel Blanquer, qui a décidé lundi de proposer le jour du mouvement qu’un débat se tienne dans tous les lycées de France est loin de les convaincre. Ils se demandent si ce n’est pas une manœuvre politicienne pour étouffer le mouvement, et si « ça pourrait être une bonne idée si les propositions étaient prises en compte », ils craignent un « débat pour la forme ».

DERNIÈRE MINUTE

17 h 45 - Les jeunes organisateurs Vaisonnais ont décidé de ne pas se rendre au débat organisé de 13 heures à 15 heures par l’administration de l’établissement à la demande du ministre de l’Éducation nationale. Ils ont demandé le report de ce débat après la manifestation, « pour permettre de remonter les propositions qui émergeront des discussions le jour de la manifestation, et éviter toute manœuvre politicienne ».

LA MANIFESTATION

Les organisateurs ont déclaré la manifestation en préfecture et en mairie. La déclaration adressée au maire indique qu'elle est organisée dans le cadre de la « Grève mondiale pour le futur ». Les forces de l’ordre et les pompiers sont prévenus. Un poste de secours est organisé avec les Jeunes Sapeurs Pompiers et des « secouristes agréés ».

La manifestation commencera à 8 heures devant le lycée, par un rassemblement jusqu’à 10 heures. Le cortège partira à 10 heures pour la place Montfort, puis la Grand’rue, le quai Pasteur jusqu’à l’école ferry, puis remontée vers le centre-ville par l’Avenue Jules Ferry jusqu’à la place Montfort. Un « pique-nique zéro déchet » est en cours d’organisation par les élèves et les organisateurs. Il devrait être suivi d’un débat jusqu’à 16 heures, heure où commence la journée portes ouvertes du lycée Stéphane Hessel. L’administration du lycée, de son côté, propose aux élèves un débat dans l’amphithéâtre de la cité scolaire. Elle autoriserait des représentants des associations à y assister.

Article précédent
DEVOIR DE MÉMOIRE AU LYCÉE
Article suivant
PREMIER VIDE-GRENIER

There are 3 Comments

Noble cause internationale Belle mobilisation nationale. Seront ils entendus ? Soutenus ? Et au final combien seront ils dimanche matin à l'opération Ouveze propre à 9h au parcours santé ? L'écologie, la vraie, ne commence t elle pas au niveau local ?
Portrait de Pierre Jullien

De mémoire, mais je peux me tromper, je n'ai pas vu tant de vélos que ça garés prés du lycée...

Il y a trop de vols de vélos, même dans les villages environnants. Heureusement il y a l’auto-stop et le co-voiturage.
X