Article précédent
UN ANNIVERSAIRE SE PRÉPARE
Article suivant
SUCCÈS POUR LES ANTI LINKY

CHANGEMENT D'HORAIRE POUR LES SIRÈNES

Durée de lecture
1 minute
Avancement

CHANGEMENT D'HORAIRE POUR LES SIRÈNES

Haut Vaucluse
07 Novembre 2018 - 10:40
0 commentaires

Les sirènes du système d’alerte et d’information des populations (SAIP) vont changer d'horaire temporairement en raison de la mise en place d'un nouveau logiciel national qui implique une nouvelle organisation du signal, a indiqué le ministère de l'Intérieur, mardi 6 novembre.

Un nouveau logiciel pour les sirènes d'alerte

À partir du mercredi 7 novembre 2018, les sirènes vont retentir tous les premiers mercredis du mois à 11h45 dans une zone Nord de la France, à midi dans une zone Centre et à 12h15 dans une zone Sud. Jusqu'à maintenant, les sirènes d'alertes retentissaient à midi dans toute la France.

Trois zones pour éviter de surcharger le logiciel

Dans cette période de test grandeur nature, la Sécurité civile, qui dépend du ministère de l'Intérieur, a préféré scinder en trois zones distinctes le territoire métropolitain, craignant un manque de puissance du logiciel pour gérer les 2 000 sirènes en France. Le ministère de l'Intérieur confirme que le premier mercredi du mois à midi reste l'horaire de référence, mais ne sait pas encore combien de temps va durer la période de test.

"La mise en place du Système d’alerte et d’information des populations (SAIP) répond à la nécessité pour le maire, le préfet et le ministère de l’Intérieur, de diffuser un signal ou un message, lors d’un événement d’une particulière gravité ou en situation de crise (catastrophe naturelle et industrielle, attentat terroriste), aux personnes qui sont susceptibles ou sont en train d’en subir les effets", a rappelé le ministère.

Un signal d’alerte contient trois séquences d’1 minute et 41 secondes, séparées par un silence. Le signal de fin d’alerte est un son continu de 30 secondes.

Source France Info : ICI

 

 

 

 

Article précédent
UN ANNIVERSAIRE SE PRÉPARE
Article suivant
SUCCÈS POUR LES ANTI LINKY
X