Article précédent
CARNET BLANC
Article suivant
CARNET

ÉMOUVANT HOMMAGE AUX DÉPORTÉS

Durée de lecture
1 minute
Avancement

ÉMOUVANT HOMMAGE AUX DÉPORTÉS

Vaison-la-Romaine
26 Avril 2021 - 14:34
0 commentaires

Dimanche s’est déroulée une émouvante cérémonie d’hommage aux victimes et aux héros de la Déportation.

Depuis l'adoption de la loi du 14 avril 1954, le dernier dimanche d'avril est consacré « Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation » et la République française décide d'honorer la mémoire des victimes de la déportation, en particulier des déportés de France dans les camps de concentration ou d'extermination nazis. À Vaison-la-Romaine, cette cérémonie officielle s’est déroulée dans les conditions sanitaires fixées par arrêté préfectoral, en présence, d’élus de la ville, du conseil départemental, de représentants d’associations locales, de déportés, de résistants, d’anciens combattants, du Souvenir Français et des orphelins de guerre et de nombreux descendants de déportés et résistants. Maxime Varinard , petits fils de déporté, a donné lecture du message national, qui a rappelé que soixante-seize ans après le retour des derniers déportés libérés, le souvenir de la déportation demeure dans la mémoire collective et ne doit pas s’effacer.

Des millions d’êtres humains exterminés

Ce que furent les camps d’extermination et de concentration nazis et l’horreur vécue par des millions d’êtres humains qui en furent victimes ne sont pas une simple page documentaire de l’histoire du XXe siècle. L’Humanité y a été atteinte dans ce qu’elle a de plus sacré. De nouvelles menaces nous rappellent la communauté de destin qui unit l’humanité au-delà des différences ethniques, culturelles, ou religieuses et des antagonismes idéologiques, politiques ou économiques. Face à ces périls, l’espoir réside dans l’engagement de tous et en particulier des jeunes générations, à l’exemple des déportés, au service de la liberté et vers des formes nouvelles de résistance et de solidarité.

Tour à tour Fabienne Cauquil, fille de déporté au camp de Mauthausen a lu le message national de la libération des camps, et Claude Lemoine fils de déporté, le serment de Bucchenwald.

Après le dépôt des gerbes, cette journée du Souvenir organisée par la ville et les membres de l’association « les Amis du  Maquis Vasio » a été clôturée par une vibrante Marseillaise.

 

JJA

Article précédent
CARNET BLANC
Article suivant
CARNET
X