Article précédent
CARNET

L’APEV INDIGNÉE PAR LA FERMETURE DU COLLÈGE

Durée de lecture
4 minutes
Avancement

L’APEV INDIGNÉE PAR LA FERMETURE DU COLLÈGE

Vaison-la-Romaine
11 Janvier 2021 - 21:17
1 commentaires

Le collège a fermé ses portes lundi 11 et mardi 12 janvier. Les parents d’élèves sont indignés par cette nouvelle fermeture et demandent une table ronde avec la cité scolaire et les collectivités locales.

Le collège Joseph d’Arbaud est fermé pour deux jours, lundi et mardi. Les cours sont assurés en distanciel pour les 737 élèves. La décision a été prise par l’établissement qui affirme que les effectifs de la vie scolaire sont trop contraints pour assurer la sécurité des élèves : maladie, absence pour garde d’enfants, accident de la circulation, cas de Covid 19… Les effectifs d’assistants d’éducation présents ont été redéployés pour privilégier l’accueil des lycéens. L’internat est fermé jusqu’au 15 janvier.

L’association des parents d’élèves s’indigne de cette nouvelle fermeture. Elle a saisi les élus des communes des élèves concernés. Elle conteste la facilité avec laquelle l’établissement est fermé, et rappelle « 2 grèves, une fuite d'eau, une fermeture pour raison sanitaire, et une demi-journée banalisée ». Elle constate « néanmoins que le niveau des cours à distance est très inégal en fonction des professeurs, certains sont excellents à la tâche, une minorité fait cours en visioconférence, d'autres ne donnent que des exercices, et certains restent absents... Cela génère un retard dans l'acquisition des programmes et génère une inégalité entre les élèves d'établissements différents. »

Les parents demandent à l’Inspection académique, qui ne leur réponds pas, « pourquoi il y a si peu de moyens pour faire face à de telles fermetures si régulières dans notre établissement », et veulent une table ronde avec les collectivités locales et la cité scolaire pour tenter de mettre en place une solution concertée et consensuelle entre partenaires pour éviter encore « une prochaine fois ». 

 

Le communiqué de l’association des parents d’élèves

Le collège Joseph d'Arbaud est fermé depuis jeudi 7 janvier jusqu'à mardi prochain et les cours sont en distanciel pour les 737 élèves du fait d'une absence de personnel encadrant (8 personnes). Ne pouvant pas assurer pleinement la sécurité de tous les élèves de la cité du fait des absences, la direction a décidé de privilégier l'ouverture du lycée, en vue du bac qui arrive, et de fermer donc temporairement l'accueil du collège ainsi que de l'internat pour réallouer les ressources. Cela semble tout à fait raisonnable à première vue. 

Le caractère exceptionnel de cette situation est certes bien réel, mais elle fait suite à de trop nombreuses interruptions de ce type depuis le début de l'année : Après 2 grèves, une fuite d'eau, une fermeture pour raison sanitaire, et une demi-journée banalisée, cela continue, et risque de continuer encore étant donné le contexte. Le distanciel permet aussi maintenant d'apporter à l'Education Nationale la simplicité de fermer l'établissement à tout moment tout en "maintenant la continuité pédagogique", sans avoir à chercher comment résoudre le problème.  

En tant que parents, nous constatons néanmoins que le niveau des cours à distance est très inégal en fonction des professeurs, certains sont excellents à la tâche, une minorité fait cours en visioconférence, d'autres ne donnent que des exercices, et certains restent absents... Cela génère un retard dans l'acquisition des programmes et génère une inégalité entre les élèves d'établissements différents.

Tout juste rentrés de congés, après 3 jours de cours au collège il a fallu au pied levé suivre les cours en distanciel.

Ces changements constants perturbent la bonne mise en place de la routine nécessaire aux apprentissages. Il est vraisemblable que les professeurs ont dû encore une fois eux-aussi adapter de nouveau leur enseignement à ce mode distant au dernier moment. Les parents doivent une nouvelle fois trouver un mode de garde de dernière minute, ou poser un congé pour s'occuper des enfants, notamment pour les 6e qui ne sont pas tous autonomes pour le télétravail. Tout cela met en fragilité un équilibre déjà bien affecté par la crise sanitaire en cours.  

Seuls les parents semblent être étonnés que 8 absences puissent mettre à terre un collège entier de 800 personnes.   

L’Inspection Académique ne répond pas au questionnement de l'APEV (Association des Parents d’Elèves de la Cité Scolaire de Vaison) qui est pourtant le porte-voix des parents de la cité. L'établissement certifie qu'il n'y a personne d'assez compétent localement pour pouvoir remplacer ces surveillants, et donc ne cherche pas de ressources auprès des collectivités locales qui pourraient peut-être aider temporairement. La cité explique que les absences ne peuvent pas être remplacées par "manque de moyens budgétaires". Et donc la situation est subie, tout à fait normale, et on peut supposer qu'elle le sera autant de fois que ce sera nécessaire dans le futur. Parents, préparez-vous donc à vous y faire !

C'est pourquoi, en tant que parents, nous sommes indignés de cette passivité à ne pas chercher de solution plus efficace. Nous demandons à l'Inspection Académique pourquoi il y a si peu de moyens pour faire face à de telles fermetures si régulières dans notre établissement ? Nous demandons une table ronde avec les collectivités locales et la cité scolaire pour tenter de mettre en place une solution concertée et consensuelle entre partenaires pour éviter encore "une prochaine fois". 

Nous demandons à l'Education Nationale de montrer son adaptabilité et sa capacité à anticiper des situations critiques. Pour l'égalité de l'enseignement, nous ne pouvons pas entendre que par manque de budget, nos enfants soient renvoyés dans leur foyer. Le quoi qu'il en coûte de notre président doit aussi valoir pour nos enfants. 

Nous croyons au service public de l'Education Nationale puisque nous contribuons à son fonctionnement en tant que citoyens et souhaitons en tant qu'association de parents d'élèves épauler et soutenir les enseignants. Nous pensons que nous pouvons trouver ensemble des solutions locales réactives et de bon sens dans le bien des élèves, de la communauté éducative et des parents. 

Le bureau

Page Facebook : https://www.facebook.com/apeVaison/

Article précédent
CARNET

There is 1 Comment

X