Article précédent
POUBELLES ET VOITURE BRULÉE
Article suivant
DES TESTS PCR AU VILLAGE

MALAUCENE ET VAISON, PETITES VILLES DE DEMAIN

Durée de lecture
1 minute
Avancement

MALAUCENE ET VAISON, PETITES VILLES DE DEMAIN

18 Novembre 2020 - 16:25
0 commentaires

Malaucène et Vaison-la-Romaine, aux côtés de Valréas, Sault, Aubignan… et d’une dizaine d’autres communes du Vaucluse, viennent d’être admises à participer à l’opération « Petites villes de demain ».

L’opération « Petites villes de demain » « vise à améliorer les conditions de vie des habitants des petites communes et des territoires alentour, en accompagnant les collectivités dans des trajectoires dynamiques et respectueuses de l’environnement. Le programme a pour objectif de donner aux élus des villes et leurs intercommunalités de moins de 20 000 habitants exerçant des fonctions de centralités les moyens de concrétiser leurs projets de territoire » explique l’Agence de la cohésion des territoires (ANCT). 1 000 binômes commune-intercommunalité sont concernés sur l’ensemble de la France.

Le programme, prévu pour durer six ans, s’organise autour de trois piliers :
Le soutien en ingénierie pour donner aux collectivités les moyens de définir et mettre en œuvre leur projet de territoire, en particulier par le renforcement des équipes (par exemple avec une subvention d’un poste de chef de projet jusqu’à 75 %), et l’apport d’expertises.
L’accès à un réseau, grâce au Club Petites villes de demain, pour favoriser l’innovation, l’échange d’expériences et le partage de bonnes pratiques entre acteurs du programme.
Des financements sur des mesures thématiques ciblées mobilisées en fonction du projet de territoire et des actions à mettre en place.

Le programme s’appui sur trois piliers proposés aux bénéficiaires : un appui global en ingénierie, des outils et expertises sectorielles, et un accès à un réseau professionnel étendu.

Les collectivités concernées doivent mettre en place deux types d’organisation au  niveau local :
 - Un « Comité de projet » : c’est le comité de pilotage au niveau intercommunal. Il valide la stratégie d’action et les documents, permet aux acteurs de se coordonner et pilote l’avancement du projet. Sous la présidence des élus, il réunit périodiquement les représentants de la commune bénéficiaire et de l’intercommunalité (élus, chef de projet, services), le Préfet de département, avec les services techniques mobilisés, ainsi que les représentants désignés par les financeurs.
En fonction des configurations locales, ce comité inclura tout autre acteur local pertinent et engagé dans le projet de revitalisation, de manière permanente ou suivant les ordres du jour (notamment Chambres consulaires, associations et représentants des commerçants, établissements publics, investisseurs locaux, acteurs immobiliers, représentants des habitants, etc.).

- « Une équipe – projet ».

Article précédent
POUBELLES ET VOITURE BRULÉE
Article suivant
DES TESTS PCR AU VILLAGE
X