L’OPPOSITION MUNICIPALE RÉAGIT À LA MOTION DE L’INTERCOMMUNALITÉ

Durée de lecture
8 minutes
Avancement

L’OPPOSITION MUNICIPALE RÉAGIT À LA MOTION DE L’INTERCOMMUNALITÉ

Vaison-la-Romaine
19 Juillet 2019 - 23:24
13 commentaires
Communiqué

« Avec vous pour Vaison », l’association qui regroupe les opposants à la municipalité, nous a fait parvenir le communiqué ci-dessous.

Le Maire et l’intercommunalité

Un grand amour contrarié.

Malgré des déclarations répétées en faveur de l’intercommunalité, le Maire de Vaison ne l’aime pas.

Dernier épisode : la désignation du nombre d’élus par commune à l’intercommunalité à partir de 2020. Alors que tout le monde est conscient que la ville centre doit être correctement représentée, le Maire de Vaison s’est focalisé sur le nombre 14 qui lui est apparu comme le seul nombre «équitable». 12 représentants proposés par ses collègues Maires unanimes, n’ont pas trouvé grâce à ses yeux. Aucun Vaisonnais ne peut être dupe et croire qu’entre 12 et 14 la différence est telle que cela va renforcer le poids de la commune de Vaison. Par contre cela a beaucoup plus d’importance pour les petites communes qui pour beaucoup, n’auront qu’un seul représentant ne pouvant être remplacé en cas d’absence.

De tout cela, il faut retenir que le bon fonctionnement d’une intercommunalité passe par la qualité des relations entre élus et il faut reconnaitre que le Maire de Vaison n’est pas au top dans ses relations avec ses collègues.

Il sait leur demander…mais il ne sait pas leur donner…

Dernier exemple : il demande à l’intercommunalité de l’aider à obtenir la reconnaissance de « communes touristiques » pour Vaison ce qui est accepté par l’intercommunalité par solidarité ; mais lorsque l’intercommunalité lui demande de faire un effort en concédant 2 sièges, il répond par la négative.

Et pourtant, l’avenir de l’intercommunalité passera par une bonne relation entre ses élus.

Coup de tonnerre

Aujourd’hui, il vient d’être sévèrement taclé par l’ensemble des élus des communes voisines qui dénoncent le manque de représentativité des petites communes du territoire à travers la future répartition des sièges du Conseil communautaire et le manque de solidarité de la commune de Vaisonla-Romaine au sein de l’intercommunalité.

Son petit calcul politicien n’a d’autre objectif que de lui permettre d’être élu Président de l’interco, si toutefois il était réélu Maire de Vaison-la-Romaine… rien n'est moins sûr !

There are 13 Comments

L’opposition vaisonnaise n’est en réalité que l’opposition aux vaisonnais En refusant de voter pour faire appliquer la loi, et rien que la loi, qui voit le poids démographique des vaisonnais représenté à sa juste valeur à la COPAVO le masque tombe. 40% de la population = 40% des délégués. Rien de choquant ? Sauf à pratiquer de la politique bassement politicienne ou à jouer aux précieuses ridicules. Ou les deux.

L'opposition défend sa position qui est de bon sens ! Toutefois cette information, et ce débat de de 12 ou 14 délégués, ce qui ne change ABSOLUMENT rien, ne doit pas nous faire oublier les vraies informations. Par exemple, l'arrivée de PROMOTEURS nationaux pour construire des immeubles et lotissements à Vaison. C'est bien BOUYGUES IMMOBILIER qui va construire quartier La Planchette (route du Crestet). Six mois avant l'élection, les masques tombent !

Je ne fais pas de politique, mais objectivement, la position que défend l'opposition me semble être un compromis acceptable. Avec 12 délégués, Vaison sera très bien représentée. Nous n'avons d'ailleurs jamais eu plus de 6 délégués à la communauté des communes, et je n'ai pas l'impression que Vaison ait été défavorisée par le passé. Permettre à nos partenaires et villages voisins de participer avec 5 délégués de plus, c'est aussi les respecter. Il me parait important aujourd'hui d'apaiser le débat politique, en essayant de réunir et d'écouter chacun. La loi est faite de la même façon pour toutes les communautés de communes. Mais, comme exemple, la communauté de commune de Vaison est très différente de la communauté de commune d'Avignon. La configuration de chacune d'elle est tellement différente, que la loi permet aussi un ajustement, pour que les bonnes volontés puissent travailler ensemble. Notre ville mérite un peu plus d'apaisement, un peu plus d'écoute, un peu plus de respect.

L’évolution des comportements du public envers ses hommes politiques évoluent très vite. Désormais il ne suffit plus de respecter la loi, il faut faire preuve de probité, de désintéressement, de solidarité et du sens de ce qui est bien pour la communauté. L’abus de droit est désormais sanctionné par l’opinion publique.

L’opposition vaisonnaise n’est en réalité que l’opposition aux vaisonnais En refusant de voter pour faire appliquer la loi, et rien que la loi, qui voit le poids démographique des vaisonnais représenté à sa juste valeur à la COPAVO le masque tombe. 40% de la population = 40% des délégués. Rien de choquant ? Sauf à pratiquer de la politique bassement politicienne ou à jouer aux précieuses ridicules. Ou les deux.

Votre communiqué et vos actes sont honteux, vous prétendez défendre les vaisonnais avec de tes propos ? C'est moche, vraiment moche !! Mais où est M. Meffre ?? Que l'ancien Maire perdant une élection devienne un opposant, pourquoi pas, (c'est le jeu) mais mettez un peu de bon sens dans vos textes et dans votre action. Le départ de M. Meffre de la tête de l'opposition a rendu ce mouvement stérile, inutile et maintenant contre-productif. Pourquoi votez vous contre la représentativité des vaisonnais à l'interco ? Il serait logique et évident que le Maire de Vaison soit le Président de l'intercommunalité. Que ce soit M. Perilou ou un autre, qui que ce soit, il doit y avoir un Maire/Président et l'attitude de l'opposition est réellement contre les vaisonnais, comme le dit le commentaire précédent. Plus personne ne gère village/Vaison, Avoir une logique de gestion vaison/copavo serait juste normal, même M. Meffre (que j’appréciais) l'a reconnu. Il a finalement démissionné de l’intercommunalité tellement cette situation était impossible, inutile et stérile. Vous concluez par "Son petit calcul politicien n’a d’autre objectif que de lui permettre d’être élu Président de l’interco" !! Évidemment !! évidemment, évidemment, et M. Perilou a raison, il faut que le prochain Maire soit Président. Je n'arrive pas à comprendre que l’opposition municipale n'aille pas dans ce sens. Où est Mme Rigaud ? Qu'en pense-t-elle ? Est elle contre que le Maire de Vaison soit Président (ou Présidente) de l'interco ? Et !! Il va falloir arrêter les querelles politiciennes et proposer quelque chose !! Bougez vous, que M. Meffre ou Mme Rigaud prennent la parole mais surtout, surtout, SVP arrêtez de voter contre l’intérêt des Vaisonnais . Je lis au dessus que M. Perilou a voté 40% de la population = 40% des délégués et qu'en plus c'est ce que prévoit la loi. BRAVO ! M.Larguier à l'interco avait proposé un système dérogatoire sous représentant Vaison, l'équilibre est rétablit ! Tout va bien donc. En conclusion, écoutez, expliquez mieux votre action, j'aurais voté M.Meffre s'il était encore là mais l'action de M. Perilou me semble au dessus des calculs et en faveur des vaisonnais, donc pour l’instant, avec de tels communiqués, vous n'aurez pas ma voix.

Pour la présidence de l'Interco, le scrutin est prévu par la loi :) Il me semble que Perilhou s'y est présenté, et a fait… 6 voix… Maintenant, avec le mépris qu'il vient de témoigner à tous les villages qui composent la COPAVO, il ne risque plus jamais d'être élu président de la notre communauté de communes ! Vivement 2020!

Vous êtes fier que Perilou ait fait 6 voix en 2014 ? Bravo d'être fier d'un fiasco annoncé qui s'est réalisé. Perilou, jeune maire inexpérimenté contre Meffre vieux loups de mer de la politique, évidemment qu'en 2014 tous les amis de Meffre ont verrouillé Perilou, pour quel résultat ? : Un résultat dramatique, rien de rien, je mets au défi qui que ce soit de sortir un projet qu'à mené à bien l'équipe Meffre/Larguier entre 2014 et 2020 ?? Allez y, dites nous ce que le Maire de Sablet en tant que Président COPAVO a fait ?? A par se battre contre Perilou et les vaisonnais ? Pour des raisons bassement politiques, c'est un fiasco pour ce territoire, nous avons perdu 6 ans de stérilité et de bêtise. Et le débat c'est encore ré-ouvert à coup de communiqués. Mais Messieurs les élus, vous n'avez pas honte, expliquez nous pourquoi le Maire de Sablet doit piloter la COPAVO, allez y, donnez des arguments plutôt que de critiquer Vaison. Allez faire un tour à Vaison, vous verrez que ça vit et c'est toujours un plaisir d'aller à Vaison.

Mon commentaire sert au moins à deux choses. La première vous faire réagir et montrer avec quel irrespect vous répondez à quelqu'un qui a une opinion différente de la vôtre. La seconde, rappeler que l'orthographe du nom du maire de Vaison, c'est Perilhou, et non Perilou. Hors mis cela, ce n'est pas nécessairement l'inexpérience de M.Perilhou qui a fait élire M.Meffre, Président de l'interco. C'est que Monsieur Meffre portait cette collectivité en concertation et avec écoute de tout le monde. Toutes les décisions étaient votées à l'unanimité. Celles qui concernaient Vaison, celles qui concernaient les village, celles qui concernaient les budgets, celles qui concernaient le SCOT... Toutes ! Pour le coup, avec ce dernier évènement, on peut souligner que la concertation et le compromis n'est pas le fort de M.Périlhou. Peut-être, avec un peu plus d'expérience, me direz-vous ?

Désolé pour l'orthographe de M. Perilhou. Je cherche toujours une action faite par un Président COPAVO - non Maire de Vaison, personne n'en a encore trouvé. Tout le reste n'est que philosophie... Le débat n'est pas Meffre ou Perilhou, d'autant qu'il n'en reste déjà plus qu'un des deux. Le débat (et le communiqué origine de cette discussion) est si le Maire de Vaison (qui que ce soit) doit être Président de l'interco ou pas. Je n'ai toujours pas lu de contre argument visant à défendre l'inverse. Pourtant le communiqué tape sur Vaison qui a souhaité appliquer la loi, c'est à dire % population = % nombre de voix c'est tout.
Portrait de BIZET

Allez sur le site"ville idéale" et lisez les commentaires des vaisonnais sur leur ville.Bien mais on en a marre des querelles politiciennes entre la ville et Interco.Presque unique en France que le maire de la plus grande commune ne soit pas président de l'Interco.Vraiment la haine l'emporte pour certains sur la raison.

Encore des propos tellement aigris et hargneux. Le classement en commune touristique pour Vaison servira tout autant aux petites communes qu'à Vaison. Vaison est le centre, la locomotive de ce territoire. Pour cela, son maire doit être le président de la communauté de communes. Partout où ce n'est pas le cas, cela ne se passe pas bien. Démographiquement, le nombre de sièges qu'autorise le droit commun est légitime. Point. En tant que vaisonnais, que les maires aient souhaité proposé un autre scenario ne me choque pas. Qu'ils crient au scandale en tapant sur notre maire parce que leur proposition est repoussée par Vaison, c'est déjà plus choquant. Mais ce n'est rien en comparaison de vous qui renoncez à défendre l'intérêt des vaisonnais, par calcul, et tentez d'acheter par votre vote une présidence en cas de victoire aux municipales.

C'est en fait cela que vous voulez ! N-oubliez pas, par exemple que Vaison touche de l'argent des entreprises situées à St Romain ! Le problème n'est pas que le maire de Vaison soit ou ne soit pas président ( la Cove a pour président le maire d'Aubignan ! ) Le problème est qu'il ne sera pas pensable que Mr Périlhou président ait l'accord des autres maires en les méprisant de la sorte et ce sera encore la cacophonie. !
X