TROIS QUESTIONS AU DOCTEUR SANDRINE BEUDON

Durée de lecture
1 minute
Avancement

TROIS QUESTIONS AU DOCTEUR SANDRINE BEUDON

Crestet
22 Mai 2019 - 15:59
0 commentaires

Sandrine Beudon

Sandrine Beudon, qui a ouvert son cabinet médical sur la commune de Crestet depuis le début de l’année, a fait paraître chez Interéditions dans une collection consacrée à tout ce qui concerne les méthodes et les outils qui changent la vie, un livre de 140 pages intitulé « Découvrir le Reiki ». Il s’agit d’une technique d’origine japonaise, mise au point par son fondateur, l'homme d'affaires japonais Mikao Usui (1865-1926). Elle a pour objectif « d’améliorer l’état général, de participer à notre bien-être et de soulager les maux physiques et émotionnels ». Le Reiki associe la méditation et la relaxation par un toucher sur des points du corps, pour favoriser la remise en route des potentiels naturels de la personne. Le Dr Beudon a découvert le Reiki depuis 13 ans et l’a depuis intégré dans sa pratique tant pour en ressentir les bienfaits à titre personnel que pour en faire profiter ceux, patients ou amis, qui le souhaitent.

Qui êtes-vous, Sandrine Beudon ?

Je suis médecin généraliste, gériatre, médecin coordonnateur en Ehpad et pour un accueil de jour itinérant. Je me suis toujours intéressée aux alternatives non médicamenteuses et complémentaires  notamment dans les troubles du comportement des personnes atteintes de la maladies d'Alzheimer et maladies apparentées. Je me suis ensuite intéressée aux alternatives non médicamenteuses et complémentaires du stress chez les patients en consultation de médecine générale de ville.

Comment concilier médecine conventionnelle et  médecine « alternative » ?

D’abord en prenant son temps ce qui n'est pas toujours compatible avec le temps de la consultation de médecine générale de ville . Donner un traitement médicamenteux ça peut aller très vite. En revanche, donner des conseils et proposer d’autres réponses, c’est aussi important mais ça demande du temps.

Pourquoi choisir d’utiliser le Reiki plutôt qu’une autre technique ?

L'idée est de proposer des techniques complémentaires de soins non  médicamenteuses. Le Reiki, c’est un point de départ. Après il y a un cheminement qui continue où je pense que chacun d'entre nous peut trouver sa propre technique, son propre médiateur. Ça peut être de la réflexologie  plantaire, de l'ostéopathie, des séances d'hypnose, la médiation pleine conscience, la cohérence cardiaque. Cela peut être tout simplement la course à pied. L'idée, c'est que chacun puisse trouver ce qui lui correspond.

Sandrine Beudon a créé à Roaix où elle exerçait précédemment, une association « En Toute Quiétude » qui organise aujourd'hui des séances de relaxation méditative et propose des conférences dans le cadre du bien être. La prochaine aura lieu le 15 juin sur « Ces blessures qui nous empêchent d'être nous-mêmes » à la salle de réception de la mairie de Roaix à 17h30.

 

 

Propos recueillis par AA.

X