Article précédent
HOMMAGE À DEVOS
Article suivant
TOPICK LE FOU NORMAL

HOMMAGE DES GILETS JAUNES AUX VICTIMES

Durée de lecture
1 minute
Avancement

HOMMAGE DES GILETS JAUNES AUX VICTIMES

Vaison-la-Romaine
17 Mars 2019 - 17:57
1 commentaires

Samedi après-midi, les gilets jaunes de Vaison, Valréas et Nyons se sont retrouvés pour manifester, le matin à Valréas contre le poulailler géant aux 30 000 poules, et l’après-midi à Vaison pour une « manifestation d’hommage aux victimes de la répression policière » qui s’est déroulée sans incident.

Ils étaient une centaine. « Nous aurions pu être plus nombreux, mais des gilets jaunes sont partis à Paris et Valence », expliquaient certains.

Après s’être rassemblés à l’espace Théos, les manifestants ont rejoint la place Montfort par le quai Pasteur et la Grand' rue, dans un cortège joyeux et bon enfant. Panneaux et banderoles demandaient le RIC, protestaient contre les violences policières, demandaient du social, de l'écologie…

Sur la place, « Roger », qui menait la manifestation, monté sur la fontaine, a lu un manifeste, résumé de « l’appel de ma première Assemblée des assemblées des gilets jaunes à Commercy ».

Les cinq principales revendications en sont :

- La justice sociale et fiscale,
- Une démocratie réelle,
- Des bonnes conditions de travail,
- La justice écologique et climatique,
- La fin des discriminations.

Après un nouveau tour de ville, les manifestants sont ensuite allés planter une croix pour chacune des victimes au rond-point du pont de Buisson, rive droite de l’Aygue.

Article précédent
HOMMAGE À DEVOS
Article suivant
TOPICK LE FOU NORMAL

There is 1 Comment

Que diriez-vous d'un hommage pour les personnes qui ont perdu leur vie sur les ronds-points à cause de l’irresponsabilité des GJ? Et pouvons-nous avoir une pensée pour les commerçants et leurs employés qui ont sacrifié financièrement pour votre droit de "manifester"? Et n'oublions pas les autres contribuables qui auront le privilège de payer les dommages causés par lesdites manifestations. Profitons d'une promenade dans Valréas et Vaison en attendant le retour des copains GJ absents qui sont allés à Paris pour piller les magasins, détruire des biens publics et allumer des feux mettant en danger la vie d'autrui ... ou qui se contentait de regarder. Faudra-t-il donc faire confiance aux incendiaires, aux dictateurs en herbe et aux vandales pour instaurer une démocratie et une justice "réelles"? Faut-il confier l'écologie et la lutte contre le réchauffement climatique à des brûleurs de pneus? Jusqu'à présent, ils n'ont pas prouvé autre chose que leur capacité à apporter le chaos.
X